Salons Moto 2020 : BMW annule sa présence à Intermot et à Eicma !

Salons Moto 2020 : BMW annule sa présence à Intermot et à Eicma !
BMW annule Intermot et Eicma 2020
A lire aussi

publié le 27 avril

Économies substantielles à l'aube d'une inévitable crise mondiale qui va faire bien plus de dommages collatéraux que les malheureuses victimes directes du Coronavirus ? Réels problèmes d'organisation à 6 et 7 mois de la tenue des événements majeurs du monde de la moto ? Peur que la pandémie perdure ?

Une nouvelle stratégie de repli est officialisée aujourd'hui par l'acteur BMW, qui chaque année annonce des chiffres de progression toujours plus importants sur tous les segments, et qui au 1er avril 2020 a pris la décision de se retirer d'Intermot, où il a généralement un rôle majeur, et de l'Eicma, où il est loin de faire de la figuration au milieu des constructeurs italiens. C'est un coup dur pour le mileiu moto ! On le pressent en effet aujourd'hui : avec cette annonce, il y a fort à parier que ces deux rendez-vous soient purement et simplement annulés, malgré leur date en fin d'année, car sans le soutien des géants ils ne peuvent avoir lieu... On attend maintenant que les autres acteurs se manifestent, ce qui, on le redoute, ne devrait pas tarder !

Vers des nouvelles formes de présentation des nouveautés. L'automobile connait déjà ce phénomène : cette semaine le Mondial de Paris a été annulé, après les annulations des salons de Genève et de Francfort. Pas de présentations « physiques » des nouveautés donc, tout le monde s'en remet pour l'heure aux présentations « virtuelles ». Qui sont bien évidemment logiques lorsqu'il y a confinement, et donc impossibilité de proposer un évènement dynamique, tout le monde comprend en effet que la Ducati Streetfighter V4 ou que la KTM 890R, par exemple, aient récemment bénéficié de lancement sur internet et les réseaux sociaux.

Maintenant que BMW annonce qu'il dévoilera ses nouveautés 2021 "sur des plates-formes alternatives" via "ses propres formats et canaux de communication numériques", comme l'écrit le communiqué officiel, on s'interroge ! Et on s'inquiète à nouveau !  Les médias "on line" auront peut-être encore du boulot pour traiter ces infos (encore que !), mais la presse papier ? Et quid des salons in fine ? Ne restera-t-il que des petits évènements régionaux en 2020/2021 ? Si vous avez la réponse...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.