Rieju décline le Tango en Scrambler

Rieju décline le Tango en Scrambler
Rieju 125 Tango Scrambler

publié le 26 mars

A l'instar des belles Lotus de Formule 1 dans les années 70, Rieju décline la livrée intemporelle "noir et or" pour sa Tango 125, passée à Euro4 à la mi-2019, et qui se voit déclinée en scrambler pour 2020 : jantes dorées, habillage noir, c'est chic et sport à la fois. Bien entendu, avec ses grands débattements, on n'hésitera pas à l'emmener dans la pampa, un scrambler, c'est fait pour ça. 

Papa Tango Charlie Le moteur reste le monocylindre 4-T déjà vu sur le Tango, alimenté par une injection électronique et desservi par une boîte à 5 rapports. La roue avant de 19 permet de faire un peu de tout-terrain, en tous cas le niveau de difficulté auxquels sont soumis généralement les scramblers, à savoir du chemin roulant. Un guidon cross fait partie des équipements. Plus un support de plaque déporté, une grille de phare, une déco de carénage et des rétros spécifiques. 

Pour faire plus, des protège-mains sont disponibles en option, tandis que le site du constructeur permet quelques personnalisations (des accessoires au changement de couleur !). La Rieju 125 Tango Scrambler est disponible contre 3199 EUR. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.