Rewire : la nouvelle stratégie Harley-Davidson

Rewire : la nouvelle stratégie Harley-Davidson
Harley-Davidson adopte une nouvelle stratégie : Rewire

publié le 16 juillet

Après moult années de bons et loyaux services, le CEO de Harley-Davidson, Matt Levatich, a été récemment remercié. C'est lui qui avait notamment porté la stratégie "more roads to Harley-Davidson", avec un plan produit audacieux consistant notamment à défricher de nouvelles pistes avec le trail Pan America 1250 et le streetfighter Bronx 975, et avec bien sûr le lancement de la Liwewire électrique, première d'une nouvelle gamme.

Hélas, Harley subit une conjoncture difficile et depuis la crise des subprimes de 2008, la marque de Milwaukee n'a fait que perdre des ventes, année après année. Dans ce contexte, que Levatich ait réussi à tenir plus d'une décennie constitue déjà un exploit. 

Le nouveau boss, Jochen Zeitz, a lancé une nouvelle stratégie : Rewire. 

Retour aux fondamentaux, ou presque... Rewire ne rompt pas avec le "more roads to Harley" : cela signifie que la gamme électrique va être étendue, que le trail et le streetfighter sont encore au programme. Ces deux motos, qui devaient selon toute probabilité, apparaître à la fin de l'été 2020, n'arriveront qu'en 2021, un décalage causé par le Covid-19. 

Rewire comporte cepandant quelques volets : 

Rewire, part 1 : il est clairement exprimé qu'il faut revenir où étaient les forces de Harley-Davidson, c'est à dire les cruisers et les motos de Touring, qui doivent donc continuer à exister, sous des formes améliorées, éventuellement. Les motos "iconiques" de la gamme ne doivent donc pas disparaître. Est-ce que cela signifie le retour d'une gamme Dyna ? De V-Rod ? 

Rewire, part 2 : se concentrer sur les marchés et les produits qui offrent le plus gros potentiel de profit. Là, on peut penser qu'une Harley pas chère pour les pays émergents et le A2 peut faire sens, mais la 750 Street a été un bon gros flop. Un scooter 110 à grandes roues pour l'Asie du Sud-Est, peut-être ?

Rewire, part 3 : changer la stratégie et le calendrier de lancement des nouveaux modèles. Historiquement, HD présentait ses modèles à la fin de l'été, pour une commercialisation du nouveau millésime en septembre. Or, en occident, le marché de la moto décolle en mars / avril, quand les nouveautés arrivent, quelques mois après les salons de novembre. HD va probablement s'aligner sur ce nouveau calendrier. 

Rewire part 4 : développer le business pièces & accessoires, même si on a un peu le sentiment que Harley était déjà assez fort dans ce domaine. 

Rewire part 5 : améliorer l'organisation, les coûts de structure et opérationnels, réduire la complexité. Là aussi, HD est pas mal, avec une gamme d'une trentaine de variantes avec 3 moteurs et quatre cadres... A voir comment aller, à l'instar de l'automobile, sur une logique de plateformes encore plus efficace. 

Vous en pensez quoi ? 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.