Quand les chinois imitent fièrement Harley...

Quand les chinois imitent fièrement Harley...
Shineray fait vronbir son V-twin "hand-made" sur scène
A lire aussi

, publié le 3 août

Chez Shineray, on a peur de rien. Reproduire un bloc moteur identique à ceux qui sont originaires d'un autre constructeur : chiche ! Sur la vidéo ci-dessous, on peut y voir un représentant de la marque démarrer en live un nouveau V-twin de 1200 cm3 "maison". Regardez le de près, écoutez le bien. Ça ne vous rappelle rien ? Chez nous en tout cas, impossible de ne pas penser à un moteur Harley Davidson à air et plus particulièrement ceux qui animaient les Sportster d'anciennes générations comme la Forty-Eight. Il suffit de regarder la disposition de la visserie, la forme des carters ou même l'emplacement du filtre à huile pour se dire qu'il s'agit d'un simple copier-coller. Quant à la sonorité, elle fait aussi fortement penser à celle d'un moulin Harley mais de ce côté là c'est tout à fait normal puisque c'est le son type de cette architecture. S&S réalise aussi des V-twin refroidis par air et ils ont aussi le même type de bande son. Et pourtant ça n'est pas un moteur Harley non plus.

Ne jamais dire jamais Pour ce qui est de voir un jour arriver ce type de moteur sur le Vieux Contient ou ailleurs en dehors de l'Asie, c'est peu probable. On rappelle que ce type de moteur a justement disparu du catalogue européen de chez Harley-Davidson car ils ne passaient pas les normes Euro5. Après il ne faut jamais dire "jamais" car les Chinois peuvent arriver à effectuer certains tours de magie qui défient la raison et... l'administration. Après, foutre un gros catalyseur sur un beau custom, on est sûr que ça ne leur fera pas peur non plus chez Shineray. Alors pourquoi pas ! Sachant que l'usine chinoise alimente les gammes Mash ou SWM, qui dit que nous ne verrons pas ce V-Twin 1200 chez nous un jour...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.