Peugeot Motocycles : maxiscooters, motos et électriques en approche

Peugeot Motocycles : maxiscooters, motos et électriques en approche
Peugeot Motocycles : maxiscooters, motos et électriques en approche

publié le 23 mai

Le nouveau scooter Pulsion 125 vient à peine d'entrer dans les concessions de Peugeot Motocycles que l'on se prend déjà à rêver de la suite. Car cela fait quelques années que la gamme française de notre constructeur de deux-roues national a tendance à se réduire comme peau de chagrin. Bref, on a envie de voir (et de conduire !) des nouveaux modèles Peugeot !

Et si l'on en croit Costantino Sambuy, DG de Peugeot Motocycles, il y a lieu de se réjouir, même si elles ne sont pas encore là, ces nouveautés. Toutefois ce qui est annoncé correspond aux projets du Plan Performance 2020 lancé en juillet 2018, symbolisé par le changement de nom de Peugeot Scooters en Peugeot Motocycles (et par la restructuration de l'usine, associé à des licenciements).

Peugeot Motocycles : les nouveautés 2020 Au programme, une gamme de maxiscooters conçus dans l'esprit automobile à la façon du Pulsion, en monocylindre mais aussi en "multicylindre" pour coiffer le tout. Comprenons peut-être un bicylindre 500 pour chasser sur les terres du Tmax ? Aucune date précise n'est en revanche annoncée.

Mais aussi les motos vues au salon de Paris 2018, à savoir un roadster 125 et un café racer 300, mais là seules les versions 125 sont confirmées pour la fin 2020.

Enfin, côté électrique, un Ludix à watts et le e-Metropolis sont eux bel et bien en approche pour fin 2020 aussi.

De belles choses à se mettre sous la dent non ? Et aussi du travail pour les salariés de Mandeure, enfin on l'espère, car rien n'est dit au sujet du lieu de production de ces modèles... On imagine toutefois que ceux qui entrent dans la catégorie "premium" seront produits en France, tout de même, comme le sont aujourd'hui les Pulsion, Metropolis, Citystar et encore Satelis (mais certainement plus pour très longtemps...). En tout cas, pour les 400 salariés restant à Mandeure (contre 1500 il y a une quinzaine d'années), le lancement du Pulsion va être décisif, comme l'explique un article de nos confères de l'Est républicain en date du 2 mai dernier.  

Vos réactions doivent respecter nos CGU.