Nouvelle Triumph Speed Triple 1200 RR : la RS version sportive

Chargement en cours
Triumph Speed Triple 1200 RR
Triumph Speed Triple 1200 RR
1/10
© motoservices.com

, publié le 23 septembre

« Pour moi, une des plus belles Triumph que j'ai eu le plaisir de présenter ! » annonce Éric Pecoraro, manager marketing et communication Triumph France en poste depuis plus de 15 ans, en nous faisant parvenir le dossier de presse de cette nouveauté aujourd'hui. Et c'est vrai que la nouvelle Speed Triple 1200 RR est délicieuse, avec l'ensemble des éléments qui la distingue de la base RS : sa superbe bulle aux lignes d'antan, son feu rond moderne illuminé de leds et équipé du DRL, sa ligne générale avec sa partie avant plongeante et sa poupe rehaussée, ses petits détails très premium, qu'il s'agisse de certains éléments de finition ou des matériaux employés, à l'instar du carbone que l'on peut observer sur son garde-boue... Sans oublier ses deux teintes bicolores candy, que ce soit le Red Hopper ou le Storm Grey. On bave !

Ergonomie de la RR : c'est bien une sportive ! La postion de conduite typée roadster de la RS laisse place à un ensemble typique du genre « pompe à feu » : on observe en premier lieu de beaux demi-guidons, avec des poignées 135 mm plus basses et 50 mm plus avancées vers le pilote que sur le roadster. Le buste sera donc beaucoup plus basculé vers l'avant, d'autant plus que la hauteur de selle est fixée à 830 mm, de quoi mettre facilement la tête dans la bulle en ligne droite. Quant aux gambettes, en la présence de repose-pieds (de belle facture !) positionnés plus haut, ces dernières seront donc bien plus repliées. Vous l'observez sur les photos officielles, ces bracelets sont installés sur une fourche dorée, la fourche du système de suspensions semi-actives Öhlins Smart EC 2.0 réglables. Un dernier éléments distingue la RS : ses pneus Pirelli Diablo Supercorsa SP V3.

Comme sur la RS : châssis et moteur Bras oscillant et cadre alu de la RS sont bien évidemment conservés. Comme le système de freinage, basé sur des étriers radiaux monoblocs Brembo Stylema, avec la fameuse pompe radiale réglable signée Brembo elle aussi. La dernière évolution du trois cylindres de 1160 cm3 également, un bloc qui nous avait rendu « addict » lors de l'essai du roadster Speed Triple 1200 RS, avec sa très faible inertie et ses performances : 180 chevaux à 10 750 tr et 125 Nm à 9000 tr. En ce qui concerne le contenu technologique la RS n'est bien évidemment pas en reste : écran TFT 5', connectivité, centrale inertielle avec ABS et TC, 5 modes de conduite, Shifter up et down, contrôle du Wheeling, démarrage mains libres, régulateur de vitesse... tout y est, comme sur la RS. Donc même fréquence de révision également, 16 000 km ou tous les 12 mois.

A noter, déjà 30 références dédiées au catalogue accessoire. Et son prix : 20 490EUR, logique à la vue du tarif de la RS, affichée à 17 990 EUR. Vous likez ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.