NACA ou l'air de rouler sans casque

Chargement en cours
Naca, le casque révolutionnaire en nid d'abeille : jet ou intégral
Naca, le casque révolutionnaire en nid d'abeille : jet ou intégral
1/10
© motoservices.com
A lire aussi

, publié le 16 mars

La petite usine et son bureau d'étude sont situés dans la zone industrielle de Signes, dans le Var, au dos du circuit Paul Ricard. Trois blocs noirs qui paraissent très high-Tech dans le paysage de la Sainte Beaume. Xavier nous reçoit et nous parle un peu de son chemin depuis 30 ans dans le domaine du composite où tout est parti de la planche à voile. Déjà la société fait la différence avec un profil de quille et d'ailerons qui améliorent la vitesse. Le concept est ensuite décliné sur des bateaux.

Naca réalise également les casques d'équitation pour GPA depuis quelques années et fournit également les carénages de la moto Aston Martin.

« NACA est aussi l'ancien nom de la NASA et le travail de l'aérodynamique permet d'améliorer le confort et réduire la fatigue. Notre casque intégral pèse moins de 1 kg, mais ce n'est pas le poids qui fatigue les cervicales, mais la pénétration dans l'air. » précise Xavier. On voit sur la partie arrière de la coque la surface droite qui casse l'écoulement de l'air et réduit la trainée derrière le casque.

L'effet en roulant est tel que l'on a la sensation d'avoir oublié son casque et de rouler tête nue. Sensation bizarre et pas rassurante au début. On s'habitue assez vite, et c'est vrai que l'on apprécie vite cette liberté et cette suppression de charge sur la tête. Mais ce sera peut-être un frein à sa diffusion. Car il est également petit par rapport à un casque standard. Pourquoi ? Sa structure en nid d'abeilles permet une diffusion du choc et donc son absorption, et le calotin n'a donc pas besoin d'être très épais. Il faudra donc convaincre, certainement par la compétition, pour montrer que la confiance est là, même quand on roule à 300 km/h...

un casque nid d'abeilles Pour revenir à la partie technique, la calotte est composée de deux feuilles de carbone/kevlar enserrant un nid d'abeilles en Nomex. L'exclusivité réside dans le processus de fabrication pour permettre le cintrage des parties du nid d'abeilles qui est obtenu sous pression afin de reproduire ce que l'on a habituellement dans un four autoclave (châssis F1 par exemple). Le nid d'abeilles contrairement à la calotte en fibres des autres casques absorbe une grande partie du choc en cas de chute et donc ce modèle n'a plus besoin d'un calotin épais comme dans un casque traditionnel. Une technologie française assez couteuse et qui ne se destine pas à la production de masse, mais qui rentre parfaitement dans l'image française du luxe et de la qualité de fabrication pour sa diffusion internationale.

Le calotin est en classique polystyrène avec les canaux de ventilation et d'extraction d'air. Il comprend également trois entrées d'air dans la mentonnière dirigeant vers le nez.

Deux modèles sont proposés : un jet (Riviera) et un intégral (Le Castellet) qui bénéficie d'un champ de vision optimum. Ils sont bien sûr homologués. L'usine disposant de son propre laboratoire de test certifié. Les casques sont produits sur mesure et avec une multitude de décos et de finitions. Le tarif est de 1100EUR pour l'intégral et 800EUR pour le jet. La vente est faite directement sur le site de la marque.

Naca compte vendre 5000 casques par an dans le monde entier car déjà les commandes affluent de pays comme le Japon ou des USA.

On vous en parle bientôt car Mehdi est parti le tester lors de son essai de la Ducati Supersport 950 sur le circuit de Vallelunga à coté de Rome...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.