MV Agusta Dragster Rosso, RR, RCS et RC 2021 : de 110 à 150 chevaux Euro5

Chargement en cours
MV Agusta Dragster RR 2021
MV Agusta Dragster RR 2021
1/10
© motoservices.com
A lire aussi

, publié le 8 mars

Chez MV Agusta, les Dragster changent cette année. Par petites touches esthétiques tout d'abord, que l'on reconnaitra au niveau du phare et des trois sorties de l'échappement, plus profilées qu'auparavant. Pour le reste, tout ce passe en interne avec tout t'abord des changements sur le moteur afin qu'il réponde aux exigences de la nouvelle norme antipollution. Outre l'évolution du pot, les motoristes ont retravaillé le trois cylindre contra-rotatif au niveau des frictions internes, abaissées, avec des nouveaux revêtements. Ce moteur développe toujours 140 ch., à 12 300 tr/min (donc 200 tours plus bas qu'avec Euro4) et un couple de 87 Nm à 10 250 tr/min (soit 150 tours plus haut qu'auparavant).

Nouveau vilebrequin, nouvelles soupapes, nouveaux injecteurs, le bloc bénéficierait également d'une nouvelle gestion de l'ECU, avec un nouvel algorithme. L'embrayage est renforcé et le Quick shifter EAS 3.0 de troisième génération donc serait plus rapide et plus doux.

La version SCS, pour Smart Clutch System (sorte de transmission automatique) aurait également été optimisée.

L'électronique fait un bond ! Au niveau du châssis, l'ossature des nouvelles Dragster serait encore plus rigide grâce à quelque évolution du cadre treillis. On note surtout l'apparition de nouveaux réglages sur les suspensions afin d'augmenter la précision comme le confort. Niveau confort d'ailleurs, on bénéficiera surtout d'une nouvelle selle plus moelleuse et plus ergonomique.

L'autre gros chantier 2021 se concentre sur l'électronique : avec tout d'abord le nouvel écran TFT 5'5 pouces, celui-là même que nous avons découvert en 2020 sur la Superveloce ou la Brutalle 1000RR. Connecté, bien entendu, il permet toutes les évolutions des assistances, que l'on peut gérer également de son portable via l'application MV Ride App (plus la navigation, les appels, messages...). On peut par exemple faire évoluer l'ABS (Continental) ou le traction control actifs sur l'angle, grâce à la nouvelle centrale inertielle 6 axe en provenance de l'italien e-Novia. Le Front Lip Control, l'antiwheeling donc, est dorénavant relié aux gyroscopes de la centrale pour une meilleure gestion des levées de la roue avant. Avec le nouvel écran apparait un nouveau Joystick sur le commodo gauche. Et grâce à la centrale, les Dragster possède maintenant un éclairage en virage.

Rosso pour débuter, RC pour confirmer En plus des versions RR et RR SCS, la gamme compte une entrée qui bénéficie de toutes les évolutions précédemment mentionnées. Il s'agit du modèle Rosso à la finition moins travaillée et dont le Trepistoni de 112 ch à 11 000 tr/min et 85 Nm de couple peut être bridé en version 35 kW.

Au sommet de la famille maintenant, est toujours proposée une version RC, pour Reparto Corse.

Édition exclusive limitée à 200 exemplaires, bénéficiant des couleurs des machines de Moto2 et du Supersport, cette RC se distingue également pour ses jantes en alu forgé, ses éléments en carbone (garde-boue avant et arrière, panneaux de réservoir) et son kit racing option, avec pot SC Project et carto spéciale permettant de developper 150 chevaux à 12 800 tr/min, pour une valeur de couple inchangée de 87 Nm à 10 250 tr.

Des informations sur les tarifs et la disponibilité devraient rapidement suivre !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.