MotoGP 2020 : Le GP de France en Octobre ? Avec du public et du beau temps !

Chargement en cours
On rêve? Et non, on n'est pas encore dans le dur mais ça avance...
On rêve? Et non, on n'est pas encore dans le dur mais ça avance...
1/2
© motoservices.com

publié le 5 juin

On croise les doigts et on serre les poings Un GP serait donc possible en Octobre (si Dovizioso, Petrucci, Miller, Bagnaia ou Zarco gagnent je titrerai évidemment Octobre rouge !) Claude Michy vient de m'appeler avec quelques précisions intéressantes.

D'abord, il serait question d'un GP avec spectateurs !

C'est dit en filigrane dans le communiqué ci-dessous, et bien sûr cela dépendra de la situation sanitaire, sur laquelle il pourrait y avoir une grosse amélioration à la fin du mois.

Comme toutes les épidémies de l'histoire du monde depuis la grande peste de 1720 en passant par la grippe espagnole (plus de morts que la première guerre mondiale..) ou plus récente la grippe de Hong Kong en France (70 000 morts, j'étais en fac, aucune inquiétude, on sortait, on draguait, on vivait, pas question de se laisser mettre en taule) celle-ci va peu à peu diminuer et donc en octobre il est très probable que ce sera juste un souvenir.

Alors bien entendu, premier réflexe, en octobre, au Mans, on va se les geler !

Faux ! Claude Michy me sort les statistiques des sept dernières années avec des températures allant de 14 à 23 degrés en journée et une pluviosité assez basse.

Comme on sait qu'à cette époque, pour arriver à monter un championnat qui ait une tête de championnat il va y avoir du monde au portillon et qu'il faudra caser, le GP de France n'a pas de date précise...

Mais en tous cas ces infos sont vitales, du public et du beau temps...

Et, ce n'est pas un détail, un GP de plus au calendrier !  

On sait que l'on va peut-être commencer en juillet, à Jerez et sans spectateurs, sept GP sont prévus au total en Espagne, deux à Misano, deux en Autriche, peut-être un à Brno s'ils trouvent des sous pour la seule location du circuit, et voilà le GP de France qui refait surface.

Youpeeeee !

Le communiqué reçu du GP de France :

 

« Dans chaque pays, le contexte semble doucement s'améliorer. Dorna Sports, la FIM et l'IRTA sont donc en train de se réorganiser, tout en composant avec les restrictions en vigueur. Comme indiqué par Carmelo Ezpeleta (PDG de Dorna Sports), l'idée est de reprendre à Jerez durant la deuxième quinzaine de juillet - une proposition a d'ailleurs été soumise au gouvernement espagnol - et de là, de disputer un maximum de courses en Europe jusqu'à novembre. Nous espérons voir notre événement replacé en octobre , cette option reste à confirmer dans les semaines à venir. Nous espérons néanmoins une évolution positive de la situation sanitaire, malgré l'incertitude qui plane actuellement pour les événements à forte affluence et à l'égard des règles imposées par le gouvernement.  Nous sommes tout à fait conscients de l'imprévisibilité de l'avenir mais nous restons réalistes et positifs ».

Au milieu des discours consternants de ces premiers jours de libération conditionnelle qui hurlent leur terreur de voir les chiffres qui fâchent remonter, je sais que moi j'ai toujours tenu le discours inverse (mais s'appuyant sur du vécu, pas du fantasmé) donc cette annonce, forcément, me réjouit ! Cela dit, on peut être rêveur et pas con, porter un masque en ce moment est une bonne idée... 

J'imagine déjà le premier GP de 2020 avec du public (mais là je me lâche un peu, pardon amigos, j'ai toujours été rêveur) en tous cas, attendez fin mai avant de remplir vos agendas en octobre...  

Vos réactions doivent respecter nos CGU.