Les voitures radar privées dans trois nouvelles régions

Les voitures radar privées dans trois nouvelles régions
Plus de voitures radar privées

publié le 7 juin

Entre la disparition des abeilles et la fonte des glaciers, les raisons de se réjouir deviennent rares dans ce monde en perdition. Heureusement, la Sécurité routière, toujours prête à défendre les familles et à empêcher la prolifération des veuves et des orphelins, vient d'annoncer l'extension du modèle des voitures radar privées (notre article ici pour bien les repérer), en fonction en Normandie depuis le 1er trimestre 2019, vers trois nouvelles régions, la Bretagne, les Pays de la Loire et le Centre Val de Loire. 

Plus de 60 nouvelles voitures radar Que les chauffards, les rebelles et les distraits se méfient : un appel d'offre vient d'être clôturé et il vise à mettre sur la route, à partir de janvier 2020, 19 nouvelles voitures radar privées en Bretagne, 20 en Pays de Loire et 21 en Centre Val de Loire. Leur mission sera simple : aller flasher le contrevenant, en toute discrétion (le chauffeur de la voiture en question ne sait pas s'il flashe ou non les autres usagers), 6 heures par jour, 7 jour sur 7, 24 heures sur 24. Chaque région sera gérée par une société différente. 

La Normandie citée en exemple L'expérience a connu une région qui a servi de pilote : la Normandie. Depuis le lancement de l'opération, plus de 800 tournées et 200 000 kilomètres de contrôle ont été effectués, et cela a permis de collecter 12000 infractions. L'objectif est de parvenir à 200 000 kilomètres par mois des cet été.

Si la Sécurité routière se félicite de la réussite normande et souhaite donc, à juste titre, la voir se déployer ailleurs le plus rapidement possible, il a été pourtant mentionné que les résultats seraient en demi-teinte, avec des voitures qui roulent moins que prévu (4 heures par jour au lieu de 8), et ne généreraient que 2,46 amendes par heure de roulage. 

Pour en savoir plus sur l'externalisation des voitures radar, voir ci-dessous le fichier joint (source ONISR).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.