Les primes et bonus 2019 pour les motos électriques

Les primes et bonus 2019 pour les motos électriques
Primes et bonus 2019 pour les deux-roues électriques
A lire aussi

publié le 28 janvier

Dans son souci d'accélérer la "transition écologique", le gouvernement reconduit le système d'aides et de bonus pour l'achat d'un véhicule électrique, y compris les hybrides rechargeables, même si les deux-roues sont peu concernés par cette technologie, hélas. Par rapport aux barèmes des années précédentes, c'est du côté de la prime à la conversion qu'il faut noter les changements les plus importants. 

Achat d'un deux-roues électrique : jusqu'à 2100 € d'aides de l'Etat L'achat d'un deux-roues électrique, cela commence par le bonus écologique gouvernemental : celui-ci s'élève à 900 euros pour l'achat d'un deux-roues (ou tricycles et quadricycle) neuf à moteur électrique d'une puissance maximale nette au moins égale à 2 kW (règlement UE 168/2013) ou 3 kW (directive 2002/24/CE), dans la limite de 27% du coût d'acquisition TTC augmenté du coût de la batterie si elle est louée. Le calcul est effectué à raison de 250 euros par kWh entier de capacité énergétique de la batterie embarquée. 

Si la puissance du deux-roues en question est inférieure aux limites indiquées, alors dans ce cas, le bonus écologique descend à 100 euros, sans jamais dépasser 20 % du coût d'achat. 

Ce n'est pas tout : si vous profitez de l'achat d'un deux-roues électrique neuf pour mettre à la casse un véhicule Diesel immatriculé avant le 01/01/2001 ou une vieille auto essence antérieure au 01/01/1997, alors vous allez pouvoir bénéficier de la prime à la conversion : et hop, rajoutez 100 euros pour l'achat d'un deux-roues (ou tricycles et quadricycle) neuf à moteur électrique d'une puissance maximale nette au moins égale à 2 kW (règlement UE 168/2013) ou 3 kW (directive 2002/24/CE).

Attendez, ce n'est pas fini : si vous n'êtes pas imposable, y'a encore des sous qui vont tomber : 1.100 euros pour l'achat d'un deux-roues (ou tricycles et quadricycle) neuf à moteur électrique d'une puissance maximale nette au moins égale à 2 kW (règlement UE 168/2013) ou 3 kW (directive 2002/24/CE), dans la limite du coût d'acquisition et de la location de la batterie moins le bonus accordé, avec des dérogations possibles si votre foyer fiscal a des parts inférieures ou égales à 6300 € ou que votre trajet domicile / travail est supérieur à 30 kilomètres, ou que votre kilométrage annuel pour aller travailler dépasse les 12000 kilomètres. 

Et ceci peut se cumuler avec des aides locales (la ville de Paris en accorde aussi, par exemple), tout comme des aides qui peuvent être accordées aux professionnels. Alors, vous vous convertissez ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.