Le Sym Maxsym 400 Euro 5 enfin dispo !

Le Sym Maxsym 400 Euro 5 enfin dispo !
Le Sym Maxsym 400 Euro 5 enfin dispo !
A lire aussi

, publié le 3 mars

Aperçu pour la première fois fin 2019, annoncé pour fin 2020, c'est bien pour cette fin d'hiver 2021 que le Sym Maxsym 400 va faire son retour, 10 ans après sa première apparition sur le marché.

Tout ce que nous avions annoncé sera bien présent sur « le vaisseau amiral » de Sym à partir de la fin du mois de février. Du côté design, pas de surprise, les photos étaient déjà à disposition depuis un moment, avec des lignes sensiblement plus modernes que son prédécesseur, un éclairage full Leds, triple optique à l'avant, feu stop intégrant la technologie ABL : au-delà de 70 km/h, la prise de frein entraîne un clignotement du feu stop. Une technologie connue à moto (BMW notamment et Peugeot sur son Metropolis), mais une première pour un scooter deux roues.

Plus léger, plus performant Le châssis est totalement redessiné, annoncé 18,5 % plus léger que l'ancien, avec une rigidité optimisée et des dimensions générales plus compactes. A la clé, c'est 4 kg de perdu, pour un poids à sec de 215 kg. On retrouve une nouvelle fourche hydraulique et deux combinés arrière réglables sur 5 positions, et évidemment un ABS et même un contrôle de traction TCS.

Le bloc moteur offre une architecture identique, un monocylindre de 399 cm³ à double arbre, mais des performances nettement améliorées, le tout répondant évidemment à la norme Euro 5. Sym annonce la mise en place de nouveaux culbuteurs à galets réduisant l'usure des pièces en mouvement et donc la déperdition d'énergie liée aux frottements. La puissance passe à 34 ch à 6 750 tr/min et un couple de 39,5 Nm à 5 250 tr/min, soit mieux que le Xmax 400 (33 ch et 36 Nm), alors que la vitesse maximale passe à 145 km/h contre 139 km/h auparavant.

Côté pratique, le Maxsym 400 s'équipe d'un grand coffre pour 2 casques, de deux boîtes à gants, d'un pare-brise monté sur charnière réglable manuellement sans outil, d'une Smartkey, de l'ouverture de coffre électrique et d'un dosseret de selle pilote...

Tout cela a de quoi séduire, comme son prix de lancement annoncé à 6 699 EUR jusqu'au 31 mars, soit 300 EUR de moins que le Yamaha Xmax 400 en fin de vie, puisqu'il ne sera pas adapté pour Euro 5.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.