Le retour d'une 250 Kawasaki 4 cylindres ?

Chargement en cours
Une Kawasaki 250 4 Cylindres ?
Une Kawasaki 250 4 Cylindres ?
1/2
© motoservices.com
A lire aussi

publié le 26 juin

Car, hélas, mille fois hélas, cette machine a toutes les chances de rester cantonnée aux marchés indonésiens, indiens et chinois, et ça donnerait presque des envies d'émigration. Car, dans la grande histoire de la moto, il fut une époque bénie où les petites cylindrées étaient aussi sophistiquées (voire plus) que les grosses.

Dans la seconde moitié des années 80, les spécificités du marché intérieur japonais font que les grosses sportives qui nous font fantasmer en Europe sont déclinées, quasiment à l'identique, mais en réduction, en 250 cm3 sur le marché local et aux alentours (elles seront le plus souvent vendues au Japon, mais aussi en Australie et en Nouvelle-Zélande). De fait, aux côtés de Suzuki GSX-R 250, de Yamaha FZR 250, de Honda CBR 250, Kawasaki y allait aussi de sa ZXR 250, dont le quatre cylindres hurlait sa joie de vivre, le soir, au fond des bois... 

Pour rugir de plaisir L'information est aussi étonnante que la rumeur est insistante : pour des questions d'émissions et de coût de revient, un monocylindre ou un bicylindre en ligne semble être la voie privilégiée pour commercialiser des petites cylindrées abordables.

A moins que l'objectif soit ailleurs : image de marque, prestige sportif, voire technologies d'avant-garde. Une 250 Ninja avec quatre cylindres gavés par un compresseur et qui prend 20 000 tr/mn en passant les normes et en sortant 50 chevaux (pour rappel, une 250 Ninja bicylindre, c'était 33 ch), qui ne pèse rien et qui prend plus de 200 km/h chrono, c'est la garantie de la jeunesse éternelle dans tout coeur de motard ! Les sensations d'une vraie Kawasaki H2, même un peu édulcorée, ça laisse des souvenirs pour la vie... 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.