La Suisse rouvre ses portes à la compétition

La Suisse rouvre ses portes à la compétition
La Suisse rouvre ses portes à la compétition
A lire aussi

, publié le 24 juin

Depuis l'incident aux 24h du Mans auto en 1955 où le pilote Pierre Levegh et 84 personnes du public sont morts, la Suisse s'est promis de stopper toute manifestation sportive dans le pays. 67 ans plus tard, la commission des transports national a approuvé le fait que de nouvelles compétitions puissent se dérouler sur leurs routes. L'amélioration des infrastructures routières et de la sécurité embarquée sur les véhicules actuels ont suffi à convaincre les administrations en charge. Depuis mai 2022 donc, il est désormais possible d'organiser une épreuve suisse sur le territoire helvète.

On espère que cette décision incitera certains entrepreneurs à concevoir de nouveaux tracés qui seraient susceptibles d'accueillir des événements d'envergure tels qu'un MotoGP ou même une manche du WSBK. Aujourd'hui, la Suisse ne possède qu'un seul et unique circuit de Lignières près de Neuchâtel. Mais il n'y avait que des stages de perfectionnement sur ce dernier. Si rien n'a réellement été planifié pour le moment, le bruit court que des disciplines un peu moins gourmandes en termes d'infrastructure comme le championnat national de supermotard pourrait déjà se dérouler intégralement en Suisse. 

Avec l'apparition de circuits dans le pays, cela incitera peut-être un peu plus les motards suisses et étrangers à moins s'aventurer sur les routes de cols suisses forts distrayants mais fort contrôlés. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.