La MV Agusta Brutale 1000 Serie Oro, c'est (vraiment) du brutal !!

Chargement en cours
MV Agusta Brutale 1000 Serie Oro
MV Agusta Brutale 1000 Serie Oro
1/12
© motoservices.com

publié le 20 novembre

MV Agusta sort le roadster le plus puissant du monde ! Fidèle à sa réputation de construire des machines de caractères aux mécaniques aussi expressives que puissantes, le constructeur de Varese (Italie) met la barre assez haut avec cette Brutale Serie Oro

MV Agusta Brutale 1000 Serie Oro : 208 ch, 115,5 Nm dans ta face ! Ce qui certain, c'est que pour tolérer un tel niveau de puissance au guidon d'une machine dénudée, il va falloir des trapèzes en titane et un cou en béton, car l'écart de performances avec une MV Agusta Brutale 800 trois cylindres est quand même assez phénoménal. En effet : 208 ch à 13450 tr/mn et 115,5 Nm de couple, ce sont des valeurs record pour un roadster, puisque MV Agusta revendique une vitesse de pointe supérieure à 300 km/h ; à ce titre, on appréciera la présence de spoilers sur les côtés du radiateur, censés appliquer une force aérodynamique au-delà de 200 km/h. Et encore : les chiffres que l'on mentionne sont ceux de la version « standard » car MV Agusta précise qu'un kit racing, avec l'ECU qui va bien et un échappement en titane, font monter la puissance à 212 chevaux (156 kW) à 13600 tr/mn. Pour cette mécanique, MV Agusta reste fidèle au quatre cylindres en ligne à soupapes radiales, même si tout le haut moteur a été entièrement redessiné ; le bas aussi, d'ailleurs, avec un nouveau vilebrequin entièrement nouveau, tout comme les pistons, qui utilisent un revêtement à faible friction appelé « Asso ». De fait, tout le système de lubrification a lui aussi été revu, provenant, selon MV Agusta, de l'expérience acquise en Mondial Superbike. Et comme il ne s'agirait pas de tout gâcher, la transmission primaire et secondaire a aussi été revue, pour limiter les frictions. L'admission n'est pas en reste, avec une boîte à air elle aussi entièrement nouvelle, des conduits à hauteur variable et l'arrivée d'un système de double injecteurs. Un échappement 4-1-4, au look très marqué, permet d'exploiter toutes les ressources de ce quatre cylindres de feu.

MV Agusta Brutale 1000 Serie Oro : une électronique de Superbike La centrale inertielle commande un contrôle de traction réglable sur 8 niveaux, un anti-wheeling, plusieurs cartographies moteur, un launch control et un shifter up & down. Côté châssis, MV reste fidèle au treillis acier tubulaire accolé à des platines en aluminium. Pour le reste, ce n'est, bien évidemment, que de l'équipement haut de gamme : suspensions Öhlins (amortisseur TTX36, fourche entièrement réglable et amortisseur de direction électronique), freins Brembo Stylema. Grâce à la présence d'une batterie au lithium, le poids à sec n'est que de 184 kilos. Le design traditionnel des Brutale évolue, avec notamment une nouvelle optique possèdant une barre de LEDs circulaire, mais dont l'effet n'est rien avec la boucle de LEDs de la coque arrière. Un tableau de bord TFT couleur de 5 pouces complète la panoplie. La Brutale 1000 Serie Oro sera limitée à 300 exemplaires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.