La conf' de la FFM 2017 : La moto sportive en France, ça roule !

Chargement en cours
Tous les titres et trophées spéciaux de l'année
Tous les titres et trophées spéciaux de l'année
1/7
© motoservices.com
A lire aussi

publié le 14 décembre

Des titres partout y compris là où c'était inimaginable... Neuf titres mondiaux, dix titres européens, on peut voir le bilan 2017 détaillé du sport moto français, établi par la FFM discipline par discipline, en annexe ci-dessous.

Et le bilan cause : sportivement parlant, la France est une terre de tout-terrain et une majorité de ces titres, individuels ou en équipes, sent bon l'odeur de l'herbe et de l'humus en automne...  

Cela dit, il y a des titres qui nous ont fait frissonner, d'autres qui nous émeuvent mais un nom a été prononcé un paquet de fois sur scène et dans la salle, et bien entendu dans les conversations post ou pré-conférence, celui de Johann Zarco qui justement n'est pas champion du monde.

En revanche, le meilleur pilote Yamaha au monde dans la deuxième partie de la saison de MotoGP est notre fierté, bravo à lui.

Autre nom formidablement applaudi, une ovation carrément, celui de Livia Lancelot, qui n'est pas non plus championne du monde de cross féminin cette année, mais qui l'a été deux fois, comme Zarco, et qui arrête la compétition en restant dans le milieu.

Autrement dit, dans cette conférence de presse destinée aux couronnés, on a aussi adoré au sens biblique du terme nos héros et héroïnes pour ce qu'ils ont fait et qui restera inoubliable.  

Emotion donc, la sœur jumelle de la passion, voilà ce qui est passé entre la scène et le parterre lors de cette rencontre.

"Parterre" qui est en un seul mot au théâtre, où l'on vient applaudir, en deux mots ("par terre") dans la moto quand les choses se passent mal, la langue française est maligne...

Emotion quand monte sur scène un singe couronné puisqu'il s'agit du passager de l'équipe championne du monde de Side Car Cross. Le pilote est batave, le singe est français, il s'appelle Nicolas Mussier et est assez inconnu, monter seul en scène pour un équipier c'est rare, bravo à tous ces hommes et aussi quelques femmes qui sont fièr(e)s de leur surnom...

Etonnement quand est appelé Mat Tréssarieu qui est champion du monde de Long Track, encore une discipline sur terre, de la piste plate en fait, et des monceaux de champions hollandais, allemands, angliches, polonais, et un Français qui arrive à leur tenir la dragée haute, bravo jeune homme...    

En plus ce sport est hautement spectaculaire, dans le sud-ouest on pratique le grass track, le speed way, parfois le short track, il serait temps que la spécialité envahisse le pays, on rappelle juste que c'est sur des pistes de dirt qu'est né un certain Kenny Roberts, et plus récemment un acrobate espagnol qui se prénomme Marc, six fois champion du monde. On rappelle aussi que le plus capé des pilotes de MotoGP en acticité, Valentino Rossi, s'entraîne avec ses amis sur une piste de dirt...

Et puis il y a les succès faits de rage et de fureur de vaincre, le doublé Trophée/Junior aux ISDE, avec un Christophe Charlier qui est à la fois champion du monde par équipe d'enduro (ISDE) et de cross puisque pour la quatrième fois consécutive, la France l'a gagné, et Christophe était aussi de la partie.  

Quand à la vitesse, Lucas Mahias (SSP 600) étant absent, les seules montées sur scène pour raison de titre mondial ont été pour l'endurance, avec le team junior Vitalis et celle du team GMT 94, champion du monde EWC.

A propos, formidables retrouvailles dans la salle avec Dominique Méliand, patron du SERT, le team le plus couronné de l'histoire de la moto française, un vrai héros, absent des circuits parce que devant se faire refaire la plomberie cardiaque, ce qui est très long et très douloureux.

Il est donc de retour, là-encore émotion... 

Ci-dessous là où il est heureux, sur la piste.

FFM, une belle année en France Jacques Bolle, président de la FFM, a aussi expliqué l'action de la fédé cette année, ferrailleur sportif, Bolle l'est redevenu sur l'action judiciaire pour défendre ses clubs, et le fait formidablement.

On sait que la moto est détestée par les politiquement corrects, on sait aussi que les GP de France de vitesse, de cross sont des succès énormes, et en effet, le sport moto en France se porte bien.

1300 épreuves en 2017, 100 000 licences, cinq épreuves handisport, projet adopté par Claude Michy et télévisé lors du GP de France MotoGP, et qui commence à intéresser la FIM, rien que ça...

Ces chiffres sont stables alors que le monde entier se ligue contre la moto, la victoire de la moto est là, elle résiste, et le fait bien.

Un fait et quelques chiffres.

Le fait est l'interdiction de l'Enduro de la Mer de Sable, suite à un revirement préfectoral dû aux bouffées de chaleur des ayatollas verts. Alors que plus de 500 concurrents s'étaient inscrits.

La FFM aurait pu intervenir en référé, procédure rapide mais qui n'est pas pérennisée. On a préféré l'attaque devant les tribunaux administratifs, certes l'enduro n'a pas eu lieu mais la décision juridique fera jurisprudence et sera inattaquable...

Et l'enduro aura lieu, les courses sur sable ont en France un énorme succès.

Quelques chiffres ?

L'exemple de Carole, on va parler un peu des pistards.

Quand la FFM s'est intéressée à ce circuit, il perdait 400 000 € par an et devait fermer, un échec total sur une idée pourtant excellente.

Bénéficiant d'une délégation de service public, la FFM a réussi à revenir à l'équilibre, en gardant le principe de la gratuité des roulages, Carole a été construit pour stopper les compètes sauvages, en particulier à Rungis.

Il est toujours question de le déplacer, cela se fera, mais pas tout de suite, annonce qu'a faite Jacques Bolle avec un sourire qui en dit long.

Voilà, séance dense, bien animée, patron combatif, champions phénoménaux, le marché est en bonne santé, bref la moto en France, ça roule !

Ci-dessous, 105 000 specateturs au Bugatti, deuxième GP mondial par le public. 

    

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.