L'embrayage Rekluse SCS disponible sur les MV Agusta 800 Brutale et Dragster

Chargement en cours
L'embrayage SCS Rekluse disponible sur la MV Agusta Dragster 800 RR
L'embrayage SCS Rekluse disponible sur la MV Agusta Dragster 800 RR
1/3
© motoservices.com

publié le 24 août

On peut avoir envie de rouler sur l'une des machines les plus radicales de la production sans pour autant avoir envie de se fader un embrayage. Certes, c'est un peu le grand écart conceptuel, comme avoir une Lamborghini Countach QV 5000 S et réclamer une direction super assistée et une boite automatique, mais bon, il faut savoir vivre avec son temps. C'est ainsi, que dans cette démarche, MV Agusta présenta à l'été 2018 la Turismo Veloce 800 SCS, dotée d'un embrayage centrifuge Rekluse. Partageant la même base mécanique, pas étonnant donc de voir que les Brutale 800 et Dragster 800 sont désormais proposées avec cet équipement ! 

140 ch, tranquille ! Le système SCS (smart clutch system) n'est pas du fait de MV Agusta : il s'agit en effet d'un accessoire de l'équipementier américain Rekluse, qui est notamment bien connu dans le monde du tout-terrain. Le principe est simple, c'est un peu comme un embrayage centrifuge :  douze disques composent ce système qui est opéré par un software agissant sur six masselote, qui peuvent justement exercer une pression centrifuge. En gros : on a un levier d'embrayage, mais on peut l'oublier. 

Pour l'avoir essayé il y a quelques années sur une Turismo Veloce 800 SCS, c'est effectivement bluffant : un feu rouge, un rond point, un ralentissement ? Pas de souci, on peut rester en deux ou en trois et oublier l'embrayage. La moto redémarre ensuite comme un scooter ; on peut même démarrer en sixième, même si on se doute que ce n'est pas bon à la longue pour l'embrayage et que l'on va avoir l'accélération d'un scooter 80. Ensuite, on change les rapports comme on veut, bien aidé par le shifter up & down. Ensuite, la moto ne cale pas. Jamais. On peut rester au feu, en première, en tenant une clope de la main gauche. On peut même reculer la moto en prise, pour une petite manoeuvre. Bref, c'est efficace, très efficace. 

Maintenant, est-ce nécessaire, utile, fondamental, indispensable, hors de propos, sur des engins tels que les Brutale 800 et Dragster 800 ? Rayez de vous-même les mentions inutiles. 

La Brutale 800 RR SCS est affichée à partir de 17190 EUR, soit 1000 EUR de plus que la 800 RR. 

La Dragster 800 RR RCS est affichée à partir de 19790 EUR, soit 1000 EUR de plus que la Dragster 800 RR. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.