Kawasaki revient au deux-temps !

Chargement en cours
Kawasaki revient au deux-temps (mais pas avec ça, hélas !)
Kawasaki revient au deux-temps (mais pas avec ça, hélas !)
1/3
© motoservices.com

publié le 3 août

Ah, les Kawasaki deux-temps ! La méconnue KR 250 et son bicylindre en tandem, d'abord, puis la sulfureuse KR1-S de la Coupe Kawa. Et on vous épargne les plus anciennes, la fumeuse saga des trois cylindres avec la sulfureuse 750 H2 en point d'orgue. Eh bien figurez-vous qu'en pleine période néo-rétro, la marque d'Akashi vient de déposer les brevets d'un nouveau moteur deux-temps. Joie et fumet odorant ! 

En mode hybride... L'avenir, mes amis, on ne sait pas trop de quoi il sera fait. Il est évident, toutefois, que mobilité électrique et baisse des émissions seront au programme. Pourquoi parler de deux-temps, dans ce cas ? Tout simplement parce qu'un petit moteur deux-temps est plus léger, plus compact, plus coupleux qu'une unité quatre-temps, et qu'en jouant bien sur ses paramètres, son couple peut servir de groupe d'alimentation pour les batteries, qui elles, permettent à la moto d'avancer grâce à un moteur électrique. Si vous pensez que c'est un peu shadock, rappelez-vous que l'Opel Ampera, l'une des premières autos green du groupe GM, fonctionne comme cela, tout comme la BMW i3 Rex (à prolongateur d'autonomie). Bref, on n'aura peut-être pas de nouvelle Kawasaki deux-temps demain dans les concessions, mais Kawa ne se prive d'aucune piste de réflexion et ça, c'est vachement bath. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.