Kawasaki planche sur une moto électrique aux roues qui s'inclinent

Chargement en cours
Un drôle de brevet Kawasaki !
Un drôle de brevet Kawasaki !
1/4
© motoservices.com
A lire aussi

publié le 15 octobre

Oh que non, le principe du deux-roues n'est pas figé ! Regardez donc ce brevet déposé par Kawasaki : il concerne un engin électrique, pas de quoi se mettre les doigts dans la prise, en revanche, le reste interpelle, et pas qu'un peu ! Car au-delà du concept, assez figé, de "deux roues, un moteur" (quand bien même fut-il électrique), tout le reste est vraiment peu conventionnel. De l'épure des suspensions à la cinématique d'ensemble, cette Kawasaki est hors du commun. 

Un électro-board-tracker qui s'incline... D'abord, il n'y a à proprement parler, pas de guidon, mais une sorte de "corne de vache inversée" qui rappelle les guidons des board trackers des années 30 ! Ce qui fait office de "guidon" reste fixe, mais une poignée de gaz et un levier de frein opérationnel y sont tout de même fixés.

La raison de cette logique est simple : c'est le pilote qui fait le boulot en déplaçant son corps vers l'intérieur du virage, presque à la manière du singe d'un side-car, avec la roue avant qui s'incline et qui guide la trajectoire. On aurait voulu faire plus compliqué que ça aurait certainement été difficile.

Evidemment, et même si l'absence d'une nouvelle Z650 au catalogue Kawasaki 2020 laisse supposer certaines choses, ce n'est pas demain que l'on verra cette Kawasaki dans nos rues. En même temps, cela s'inscrit dans les recherches que menait le constructeur vert avec le Concept J, par exemple... On a hâte de voir où cela les mène ! 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.