Kaoko : Le régulateur de vitesse adaptable pour moto

Chargement en cours
Régulateur de vitesse moto mécanique Kaoko
Régulateur de vitesse moto mécanique Kaoko
1/5
© motoservices.com

publié le 20 août

Avec la généralisation du ride-by-wire sur nos deux-roues, il se trouve de plus en plus de modèles disposant d'un régulateur de vitesse, que ce soit de série ou en option (au tarif souvent salé mais c'est un autre sujet). Si cet accessoire de confort fait encore bondir certains conservateurs réactionnaires puristes, il faut reconnaître qu'on apprécie sa présence quand on doit avaler plusieurs centaines de kilomètres comptant de longues portions sans virages traîtres et qu'on souhaite pouvoir profiter d'une vitesse stabilisée tout en reposant son poignet droit. Un plaisir (si si, on vous l'assure) dont seraient privés les propriétaires de machines sans électronique ? Pas pour Roy Mentis. Voici quelques années que ce Sud-Africain s'est attaqué au problème, initialement pour les gros trails, avant de lancer sa marque : Kaoko.

Désormais disponible pour la majorité des motos du marché, de la routière au roadster sportif, le régulateur de vitesse Kaoko repose sur un système mécanique qui vient "serrer" la poignée de gaz, à la demande, en empêchant son retour automatique. Le pilote peut à tout moment fixer son accélération en verrouillant la rotation de la poignée d'accélérateur du deux-roues. Kaoko s'installe à la place de l'embout de guidon d'origine et le système s'active en tournant la molette en même temps que la poignée de gaz. L'écrou vient alors exercer une légère pression sur la poignée dans la position souhaitée. La sécurité étant bien évidemment primordiale, le système se désengage tout aussi rapidement et, de toute manière, même quand la vitesse est "régulée", la poignée de gaz n'est pas bloquée, on peut procéder à un léger ajustement ou carrément couper les gaz. En cas d'urgence, une prise de la poignée en forçant le point de pression a pour effet immédiat de le désactiver. Kaoko indique que son système ne peut être activé par erreur, ce qui devrait rassurer les plus dubitatifs.

Et si, comme nous, vous vous interrogez sur l'efficacité du concept, nous allons bientôt en faire le test complet.

Le régulateur Kaoko prend la place de l'embout de guidon livré avec votre moto (poids et système de fixation identiques), un embout gauche est donc fourni en même temps pour des considérations techniques autant qu'esthétiques. La liste de compatibilité est impressionnante - quasiment tous les modèles de KTM, Triumph, Honda, Yamaha, BMW, Aprilia, Kawasaki, Ducati et Suzuki sont mentionnés - mais si vous avez installé un guidon adaptable (sans pas de vis interne ou au diamètre différent), il reste conseillé de bien prendre vos mesures avant l'achat. Distribué par Bihr, le régulateur de vitesse Kaoko est garanti 5 ans et s'affiche à un tarif bien inférieur à celui d'une telle option sur les motos récentes.

Régulateur de vitesse Kaoko : Les caractéristiques techniques

Régulateur mécanique de vitesse

S'installe en bout de guidon

Remplace l'embout de guidon d'origine

Référence spécifique à chaque modèle de moto

Ne peut être activé par inadvertance

Désengagement simple

Compatibilité : Aprilia, BMW, Ducati, Honda, Kawasaki, KTM, Suzuki, Triumph, Yamaha

Compatible avec les protège-mains (si d'origine)

Compatible avec les rétroviseurs en bout de guidon (si d'origine)

Garantie : 5 ans

Distributeur : Bihr

Prix : 109 EUR

Vos réactions doivent respecter nos CGU.