Kalashnikov présente un concept Café Racer électrique

Kalashnikov présente un concept Café Racer électrique
Café racer électrique Kalashnikov
A lire aussi

publié le 25 décembre

Ce serait injuste de réduire la firme russe Kalashnikov à l'AK-47, le genre de truc qui sépare l'humanité en deux. En effet : comme le dit ce bon vieux Clint Eastwood dans Le bon, la brute et le truand, "le monde se divise en deux. Il y a ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses". Ça a le mérite d'être clair.

Néanmoins, Kalashnikov contribue aussi à l'humanité par sa vision éclairée de l'amour de son prochain. En effet, ils ont décidé de sauver la planète en entrant dans le monde de l'e-mobilité. Et viennent de présenter un concept de moto électrique sous forme de café racer. C'est déjà plus amical que leur concept IZH Cruiser, un truc maousse costaud pour sorte de Terminator sibérien. 

Kalashnikov : elle va faire mal ? Côté look, ils ne se sont pas trop compliqué la vie. C'est vrai aussi que quand on dessine des fusils d'assault, on est habitué à aller à l'essentiel. Un cadre minimaliste, une boîte en plastique qui cache les batteries, des rétros en bout de guidon et une boucle arrière de cadre coupée pour aller au festival "wheels & banquise" (la version locale de la branchitude), les impératifs soufflets de fourche et les petites lanières sur le flanc de selle, histoire d'accrocher deux tournevis pour se refaire un petit réglage de soupapes sur le bord de la route. Ah ben non, y'a pas de soupapes. Bon, on mettra une gourde de vodka frelatée, alors. 

Pourquoi ? Parce qu'avec une vitesse maxi de 90 km/h et une autonomie annoncée à 90 km, les virées transsibériennes risquent d'être un poil longues et qu'il va bien falloir trouver à s'occuper pendant les recharges. Enfin, si on en trouve. En même temps, avoir une Kalashnikov qui ne fait de mal à personne, c'est déjà une occasion de se réjouir. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.