Honda Cub 125 , de nouvelles infos depuis Milan 2017

Chargement en cours
Honda C125 2019
Honda C125 2019
1/6
© motoservices.com

publié le 5 juillet

Le tout premier Super Cub C100 est apparu en 1958, l'année des 10 ans d'existence de la marque japonaise. Conçu par Soichiro Honda et son partenaire de toujours Takeo Fujisawa, sa vocation était claire : "Jouer un rôle ludique dans la vie des gens".

60 ans plus tard  le 100 millionième Super Cub est sorti des chaînes de montage, faisant de ce véhicule à moteur le plus populaire que le monde ai jamais connu. Tout au long de cette exceptionnelle carrière, les qualités simples du Super Cub - style, fiabilité, faible consommation et facilité d'utilisation - ne sont jamais passées de mode. Et le Super Cub a très précisément atteint l'objectif fixé par Soichiro Honda et Takeo Fujisawa : rendre les gens mobiles. Et faire en sorte qu'ils le restent !

Vendu dans 160 pays ! Aujourd'hui, le Super Cub (et plus spécifiquement sa dernière version C110) sont toujours commercialisés, notamment au Japon où ce modèle reste très populaire auprès des utilisateurs professionnels tels que la Poste ou encore dans le sud-est de l'Asie où il a sa place dans pratiquement toutes les maisons. Il a été vendu dans 160 pays;  un autre record !

Alors Honda se lance un nouveau défi de séduire la génération actuelle des utilisateurs citadins, jeunes comme vieux, à la recherche d'une machine d'inspiration rétro mais aux performances contemporaines avec ce nouveau C125, qui peut être considéré comme une évolution du légendaire Cub C100, mais aussi comme un nouveau chapitre de sa longue histoire.

Bien que son dessin ne dévie pas des canons classiques, l'accroissement de puissance à mettre à l'actif de son moteur de 125 cm3 permet au Super Cub de garder une longueur d'avance sur le trafic. Son embrayage automatique centrifuge a également été revu afin de répondre à l'accroissement des performances tout en offrant des passages de rapports particulièrement doux et silencieux. C'est un bloc 4 temps avec culasse 2 soupapes et alimenté par injection. Il développe 7,1 kW (9,6 ch) particulièrement économique avec une consommation annoncée de 1,5 l/100 km. Il est associé avec une boite à 4 rapports sans embrayage, dite semi-automatique, où l'on passe juste les rapports avec le sélecteur au pied gauche. Et même son petit réservoir de 3,7 litres ne limite pas trop l'autonomie annoncée à 245 km.

Plumage rétro, ramage tecno Le cadre en tubes d'acier a aussi été optimisé afin d'offrir une rigidité en parfaite adéquation avec les qualités appréciées de maniabilité et de stabilité du Super Cub. Les suspensions à grands débattements, les jantes en aluminium de 17 pouces et le frein avant à disque avec ABS s'associent pour offrir un pilotage confortable et rassurant en même temps qu'une puissance de freinage efficace et sûre. Avec 109 kg et une selle située à 780 mm, il se montrera facile à manier et accessible. Coté protection, seule les jambes sont préservées derrière les ailes attenantes au cadre. Rien pour le haut du corps et pour les pieds. Ce n'est pas vraiment un scooter...

La dernière touche de modernité est assurée par un éclairage 100 % leds, ainsi que par le système de démarrage sans contact Smart Key. L'instrumentation comprend deux cadrans concentriques avec indicateur du rapport engagé, jauge essence et une montre.

Sur le marché français, le Super Cub C125 est décliné en colori rouge ou bleu et arrivera au mois de septembre à un tarif de.... A suivre !

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU