Harley-Davidson : des ventes en baisse en 2018

Harley-Davidson : des ventes en baisse en 2018
Harley-Davidson : des ventes en baisse en 2018
A lire aussi

publié le 20 février

Qu'il semble loin l'âge d'or de la firme de Milwaukee, où les concessionnaires avaient du mal à livrer ! Au milieu des années 2000, la MoCo écoulait plus de 350 000 motos par an et certains clients, lassés des listes d'attente, se reportaient vers les préparateurs de customs qui assemblaient des moteurs S&S dans des cadres maison... Mais depuis la crise de 2008, les choses ne sont plus comme avant. 

Harley-Davidson : une baisse continue depuis plusieurs années D'ailleurs, la plupart des préparateurs (Big Bear, Big Boy, Evel Knievel, Saxon et bien d'autres) ont fermé boutique tandis qu'après plusieurs années de baisse consécutive des ventes, Harley-Davidson avait misée sur une année 2018 en planifiant un volume compris dans une fourchette allant de 231 000 à 236 000 motos. Avec 228 051 machines sorties des chaines, la firme de Milwaukee boucle un exercice 2018 un peu en deça des prévisions et enregistre une baisse de 6,7 % par rapport à 2017. Et de fait, la rentabilité est plombée : d'ailleurs, au dernier trimestre, l'effet collatéral de la guerre commerciale menée par le président Trump sur les produits européens et asiatiques (avec des taxes en hausse de 25 % pour les exportations en Europe et un renchérissement de 10 à 15 % des produits et composants qui entrent aux Etats-Unis) a fait baisser le bénéfice net de l'entreprise à seulement 495 000 $. C'est peu, car selon le directeur financier de Harley-Davidson, John Olin, ces éléments de contexte ont plombé les comptes de l'entreprise de plus de 13 millions de $ sur le dernier trimestre. Il se console avec un profit global en légère hausse, à 531 millions de $ (contre 521 l'année précédente, alors que Harley avait écoulé 241 000 motos), pour un chiffre d'affaire relativement stable à 5,72 milliards de $ contre 5,67 en 2017. 

Harley-Davidson : inverser la tendance, absolument On comprend que Harley-Davidson ait dévoilé un plan produit ambitieux, avec des streetfighters, un gros trail Pan America 1250 et une moto électrique, la LiveWire : il s'agit absolument d'inverser la tendance car les Américains commencent à se détourner de leur marque fétiche, avec des ventes en baisse de 10 % sur leur marché domestique par rapport à 2017. Et la tendance ne risque pas de remonter cette année : Harley-Davidson prévoit 222 000 motos en 2019, la prévision la plus faible depuis 8 ans... Mais, comme le disaient Napoléon et Jean-Claude Van Damme, la meilleure défense, c'est l'attaque : Harley-Davidson prévoit de lancer 100 nouveaux modèles d'ici 2027.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.