Gilet fluo à moto : Saison 9, épisode 3

Chargement en cours
Amendement proposant le port obligatoire du gilet fluo à moto
Amendement proposant le port obligatoire du gilet fluo à moto
1/3
© motoservices.com
A lire aussi

publié le 29 mai

Netflix peut aller se rhabiller, on a en France la série avec les rebondissements les plus improbables : la grande saga du gilet de haute visibilité à moto. La première saison débute le 11 mai 2011 quand le CISR (Comité Interministériel de la Sécurité Routière) décide de rendre obligatoire 150 cm² de surface rétro-réfléchissante pour les motards. À porter de nuit ... comme de jour. Une mesure finalement annulée le 27 novembre 2012 pour un final incroyable à la saison 2, laissant pantois les nombreux fabricants qui se demandent encore quoi faire de leurs stocks de brassards. La saison 3 s'ouvrait le 2 janvier 2013 sur une suspension ad vitam æternam de cette mesure. Notez le sens du détail puisque une abrogation aurait mis fin au suspense tandis que la suspension rend le retour possible.

Depuis, le gilet fluo a débuté son retour sous la selle, pour pouvoir le porter en cas de panne, ce sur quoi on ne trouvera pas grand chose à redire si ladite selle propose assez de place. Mais - comme le plus retors des scénaristes - le législateur est d'une infinie patience et sait utiliser n'importe quelle loi pour glisser un amendement sans réel rapport direct pour parvenir à ses fins. En cette 9e saison d'une série qui, soyons francs, concerne beaucoup de monde mais n'amuse personne, une petite vingtaine de députés présente un amendement pour ajouter un article au code de la route, via la LOM, cette Loi d'Orientation des Mobilités dont nous vous avons déjà parlé. Le voici :

« Art. L. 413-6. - En circulation, tout conducteur ou passager d'un vélo, d'une trottinette, d'un gyropode, d'une motocyclette, d'un tricycle à moteur, d'un quadricycle à moteur, ou d'un cyclomoteur doit porter un gilet de haute visibilité et être coiffé d'un casque de type homologué. Ce casque doit être attaché. »

On peut donc constater que, pour ces députés, la trottinette, le quad, le vélo ou la moto, c'est pareil. Hop, tout le monde au même régime : un casque et un gilet fluo pour garantir la sécurité ! Passons rapidement sur le fait qu'un casque de vélo ou de moto ne répondent pas aux mêmes normes de certification et que ce court texte ne dit laquelle de deux prévaut. Là où cela devient risible, c'est au sujet du gilet de haute visibilité. Qui, si vous ne le portez pas, vous vaudra 135 EUR d'amende (4e classe oblige).

Selon ces députés, « le présent amendement vise à mieux protéger ces usagers à travers le port du casque et à les rendre plus visibles grâce à l'utilisation de gilets haute visibilité ». Pour eux, on est donc aussi peu visible sur une moto de 200 kg et roulant avec ses feux de croisement allumés que sur un gyropode.

On leur rappellera que pour qu'un motard soit vu, il doit avant tout être regardé et que le manque d'attention au volant constitue bien plus une source de danger qu'un motard (ou un cycliste) qui ne porte pas de fluo. Si l'on pousse leur "raisonnement" à l'extrême, avec les derniers chiffres de mortalité qui démontrent que la hausse générale est dûe à des déces de cyclistes et piétons, faudra-t-il bientôt forcer tout piéton à porter un gilet fluo pour déambuler en ville ? Et que mettra-t-on en place quand tout le monde roulera en fluo et qu'on finira donc par ne plus distinguer personne ?

La réponse sera sans doute dans la prochaine saison de cette saga. Les députés ayant apparemment fait leur la devise des Shadoks : « Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. »

Liste des députés présentant cet amendement : M. Potterie, M. Pellois, M. Blanchet, M. Kokouendo, M. Belhamiti, M. Morenas, Mme Calvez, Mme De Temmerman, Mme Melchior, M. Cazenove, Mme Bessot Ballot, Mme Brugnera, M. Buchou, M. Daniel, M. Dombreval, Mme Genetet, Mme Gipson, Mme Gregoire, Mme Le Meur, M. Maire, Mme Meynier-Millefert, Mme Rossi, Mme Thillaye, Mme Dupont et Mme Sylla.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.