Energica EVA EsseEsse9 et Special : électrico-rétro SS9 au CES 2018

Chargement en cours
Energica EVA EsseEsse9 2018 : l'électrique néo-rétro !
Energica EVA EsseEsse9 2018 : l'électrique néo-rétro !
1/5
© motoservices.com

publié le 17 janvier

La marque italienne de motos électriques Energica, fournisseur officiel du championnat MotoGP Moto-e en 2019, s'apprête à lancer son modèle de série au parfum néo-rétro : l'EVA EsseEss9 (ou SS9) dans sa version définitive, présentée la semaine prochaine au CES de Las Vegas.  

Rendez-vous incontournable des amateurs de nouvelles technologies, le CES de Las Vegas se tiendra cette année du 9 au 12 janvier 2018. Côté moto, les visiteurs pourront admirer la dernière version de l'EVA EssseEsse9 sur le stand Energica, cette marque italienne de motos électriques premium qui fait beaucoup parler d'elle en ce moment.

Normal, elle a été préférée à Sarolea et Lightning par la Dorna afin d'animer la catégorie Moto-e du prestigieux championnat MotoGP en 2019. Il faut dire qu'Energica, qui appartient au groupe CRP, propose déjà une gamme de motos électriques plutôt séduisantes entre le modèle sportif EGO au moteur de 145 chevaux (v-max limitée à 240 km/h) et le roadster EVA, dont le moteur développe 109 chevaux (pour une vitesse maxi bloquée à 200 km/h).

Energica EsseEsse9 : à partir de 21 600 €, hors taxes... Sur la base de ce roadster justement, Energica va donc présenter aux Etats-Unis (son premier marché) une troisième variante très mode de sa plateforme, puisqu'avec son feu avant tout rond, sa selle matelassée (placée à 795 mm du sol) et son allure générale vintage, la SS9 s'inscrit dans la tendance rétro.

Après la présentation du premier prototype fin 2016 à Milan, cette version définitive dévoilée à l'Eicma 2017 proposera 109 ch (80 kW) et 180 Nm de poussée via son moteur électrique refroidi par air et huile, alimenté par un pack batteries lithium-polymères de 11,7 kWh.

Energica annonce 150 km d'autonomie et toujours 4 modes de conduites à faire varier avec les 4 types de modes régénératifs. Des pneus Pirelli Phantom s'installent sur les jantes en aluminium de la version de base annoncée à 21 600 €, sans les taxes !

Déjà salée comme facutre, mais l'on peut encore l'alourdir en remplaçant ces jantes par des éléments bicolores à rayons signés OZ, pour 1 725 € de plus. Pareil au niveau de la partie cycle : fourche Marzocchi et amortisseur Bitubo peuvent être changés pour des pièces Öhlins, à condition de débourser ici un supplément de 2 705 €.

Une version EsseEsse9 Special encore plus accessoirisée sera elle affichée à partir de 23 240 €. D'éventuelles SS9 A2 ne sont pas encore confirmées.  

Vos réactions doivent respecter nos CGU.