Dunlop Mutant : un nouveau pneu ultra polyvalent

Chargement en cours
Nouveau Dunlop Mutant
Nouveau Dunlop Mutant
1/3
© motoservices.com
A lire aussi

publié le 4 mai

Pour Dunlop, ce nouveau pneu Mutant se destine à un nouveau genre de moto qu'ils appellent les "crossover". Pendant à deux roues des SUV qui en ont quatre, ce Mutant est donc parfaitement adapté aux trails routiers, mais pas que : il va aussi très bien sur des roadster voire des motos préparées pour le prochain festival "roues et vagues" avec son design plutôt stylé. 

Toutefois, sa cible première reste celle des trails routiers : Yamaha Tracer 900, Ducati 950 et 1260 Multistrada, BMW F 900 XR, BMW S 1000 XR, et bien d'autres. En tout, Dunlop affirme que ce Mutant peut se monter sur plus de 370 machines. 

La polyvalence et la sécurité au quotidien. Le client type est celui qui se sert de sa moto par tous les temps, en toutes circonstances, et qui ne veut pas prendre de risques sur la route : bref, ça ratisse particulièrement large et cela concerne, en fait, la vraie vie des vrais gens, vous peut-être et sûrement moi. 

Pour ce faire, le Mutant est labellisé M+S (mud and snow, ce qui implique un taux d'entaillement d'au moins 25 %). Mais par rapport aux autres pneus M+S "non cramponnés" du marché, qui, eux, ont un indice de vitesse R (140 km/h), le Mutant est W, donc capable de supporter une vitesse de 270 km/h change tout ! Les performances toutes saison sont mises en avant, mais comme la sécurité prime sur tout, on ne va pas lui demander de claquer des pole position sur piste sèche. Par contre, sur piste mouillée, et grâce à un bon dosage de silice basse température, il démontre l'étendue de son talent. 

Lors d'un test réalisé sous l'expertise de Dekra, sur une piste mouillée, le Dunlop Mutant s'est montré plus à l'avantage que ses concurrents. En effet, là où un Metzeler Roadtec 01 a réalisé une moyenne de 1'16.01 sur 4 tours (et un meilleur tour de 1'15.40), là où un Michelin Road 5, pourtant en théorie très à l'aise dans ces conditions, a signé une moyenne de 1'17.16 et un meilleur tour de 1'16.99, le Dunlop Mutant, sur la même Yamaha Tracer 900, a fait une moyenne de 1'14.80 et un meilleur chrono de 1'14.54. Voilà qui en dit long sur son aisance dans ces condiitions difficiles. 

Un concentré de technologie Le Mutant ne mise pas cependant tout sur le mouillé ; d'ailleurs, avec ses scultpures, il est même capable de s'aventurer sur des chemins secs. Il se doit de conserver une bonne stabilité à haute vitesse, même chargé de valises et d'un top-case ainsi que d'offrir une bonne longévite kilométrique. Dunlop prétend même qu'il offre les mêmes remontées d'information qu'un pneu hypersport. 

Ainsi, tribologues et autres amateurs de boudins seront donc ravis qu'il dispose des technologies suivantes : 

une ceinture sans joint

une répartition des forces de tension autour de la carcasse

une conception spéciale "4 saisons"

un taux élevée de silice basse température

des plis de carcasse en "Rayonne", un matériau qui optimise la longévité kilométrique et la montée en température

une structure multi-gomme à l'arrière

des flancs renforcés

Dans toutes les bonnes crèmeries Déjà disponible à la vente, le Dunlop Mutant s'offre à un tarif d'environ 250 / 260 EUR le train.

Il est proposé dans les dimensions suivantes :

Avant :

110/70 x 17

120/70 x 17

110/80 x 18

120/70 x 19

Arrière 

170/60 x 17

180/55 x 17

190/55 x 17

On note enfin que le Mutant M+S avant peut se matcher avec le SX Mutant arrière en 150/60 et 160/60 x 17, pour les moyennes cylindrées. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.