Découvrez la Indian FTR AMA by Workhorse Speed Shop

Chargement en cours
Indian FTR 1200 AMA Workhorse
Indian FTR 1200 AMA Workhorse
1/10
© motoservices.com

, publié le 28 février

Indian Motorcycle et Workhorse Speed Shop ont dévoilé aujourd'hui la FTR AMA, la première des deux FTR préparées par Brice Hennebert le préparateur de l'atelier belge. Bien connu pour ses créations dont notamment deux variations de l'Appaloosa à son actif, une moto de course sprint sur une base Indian Scout, Brice a été chargé de créer deux FTR très spéciales : la Black Swan (pas encore été révélée) et la FTR AMA. 

Le résultat est la FTR AMA, une moto avec un côté des années 1980.

"Le brief était assez ouvert, quelque chose de coloré et d'aussi tranchant qu'un char d'assaut. Les principales influences étaient la Lancia Delta HF mélangée à des 750 du Bol d'Or et un peu d'ADN de muscle bike", a déclaré Brice de chez Workhorse.

Le travail a démarré au début du mois de février 2021, la première décision du préparateur a été de conserver une position de conduite droite, quelque chose de proche de la FTR originale et d'utiliser le guidon d'origine. À partir de là, de nombreux changements ont été effectués.

Les composantes d'une moto originale La plaque avant imprimée en 3D abrite un phare de course PiAA et supporte un refroidisseur d'huile Setrab situé en dessous. Derrière la plaque avant se trouve le tableau de bord d'origine de la nouvelle Indian Chief.

Le module imprimé qui incorpore la selle et le feu arrière fait également office de support de batterie, cette dernière ayant été déplacée à l'arrière en guise de clin d'œil aux motos d'endurance. La selle est recouverte d'un cuir lisse travaillé par Jeroen de Silver Machine, et la section arrière est complétée par un feu arrière old school adapté pour recevoir des LED.

Pour accueillir les filtres à air DNA performance, la prise d'air a été redessinée et imprimée en 3D, tandis que deux réservoirs en aluminium ont été fabriqués pour s'adapter à la nouvelle carrosserie, l'un sous la coque de réservoir et l'autre accroché sous la selle. Leur capacité correspond aux 14 litres de la moto d'origine.

Les plaques de châssis ont été redessinées pour un look plus proche de la course et usinées par Vinco Racing en Hollande. Vinco Racing a réalisé tout l'usinage du projet, y compris les éléments de suspension, les supports de freinage, les étriers, réservoirs et autres éléments métalliques.

Les fourches sont des répliques de fourches de Bol d'Or 750 cm3 adaptées aux suspensions Öhlins de 43 mm. Et la partie arrière a été modifiée pour utiliser deux amortisseurs Öhlins piggyback associés à un bras oscillant construit à partir de tubes d'aluminium. Le bras oscillant est plus long de 40 mm par rapport à l'original, et une glissière de chaîne imprimée en 3D protège les tubes.

Le dégagement pour le système de freinage était une préoccupation avec ces roues. Brice a donc fait appel à un autre collaborateur historique, Etienne chez Beringer Brakes.

Pour créer l'arrondi de l'échappement, il a été fabriqué à partir de découpes d'acier inoxydable et soudé, le tout couronné par une paire de silencieux modifiés S&S Cycle Grand National.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.