COVID-19 : les usines qui ferment, celles qui tournent encore... et les magasins

COVID-19 : les usines qui ferment, celles qui tournent encore... et les magasins
Covid-19 : usines fermées, ouvertes....
A lire aussi

publié le 24 mars

C'est pas l'heure de l'apéro, mais comme vous l'aurez remarqué, ça part en cacahuète ! Entre principe de précaution et nécessité de faire bouillir la marmite, voici les réactions de quelques-unes des marques favorites de notre écosystème. 

Des usines qui ferment... Le groupe Pierer Mobility vient d'annoncer la fermeture temporaire de ses usines KTM et Husqvarna en Autriche, à Matthighofen, ainsi que de celle de Gas Gas en Espagne, ces deux pays étant déjà sérieusement touchés par le virus. L'effet portera du 30 mars (ce qui semble un peu loin pour un confinement efficace, mais bon...) jusqu'au 10 avril.

Le groupe Michelin, lui, semble plus réactif : une usine ne s'arrête pas d'un claquement de doigts, cela demande une procédure particulière. Ainsi, c'est dès demain mardi 17 mars que plusieurs sites en France, en Italie et en Espagne seront à l'arrêt pour, selon la Manufacture française, "au moins une semaine". Le groupe PSA a également annoncé la fermeture de ses usines en France et en Europe (Pologne, Allemagne, Espagne, Royaume-Uni, Portugal, Slovaquie), tandis que Ford stoppe la production de ses usines en Espagne, tout comme le groupe Fiat sur ses sites italiens, serbe et polonais. Ferrari et Lamborghini sont également à l'arrêt. 

Autres sites à annoncer leur fermeture temporaire : ceux de Moto Morini (qui, avouons-le, ne doivent pas produire grand-chose...) et de Ducati, l'usine bolognaise est fermée a minima jusqu'au 25 mars. 

Il en est de même pour les usines italiennes du groupe Piaggio, que ce soit à Pontedera (Toscane) pour Piaggio, à Noale pour Aprilia, à Mandello del Lario pour Moto Guzzi. Ces sites sont fermés jusqu'à nouvel ordre.

Yamaha a également annoncé la fermeture de ses deux sites en Italie, ainsi que de celui de Saint-Quentin (02), au moins jusqu'au 27 mars, avec réajustement en fonction des événements. 

Brembo a simplement décidé de ralentir sa production, tandis que MV Agusta annonce de son côté que, je cite le communique de presse, "ils ne se rendront pas" (sic) et ont décidé, en accord avec les représentants du personnel, de laisser l'usine ouverte et de continuer la production, certes en effectif réduit. 

Sherco maintient actuellement sa production sur les deux sites de Caldes de Montbui en Espagne et de Nîmes en France. Un arrêt de la production est cependant possible vendredi 20 mars au soir pour des raisons d'approvisionnement.

De même, le circuit de Magny-Cours a également annoncé la fermeture complète de ses sites, jusque nouvel ordre. 

Ce que dit la loi... Si les commerces "non essentiels" doivent fermer leurs portes, si un couvre-feu sera imposé et qu'il semble difficile de pouvoir bientôt sortir de sa région ou de son département, il semble aussi que le gouvernement a décidé de ne pas totalement geler la mobilité des biens et des personnes. En effet, un arrêté du 15 mars publié ce 16 mars 2020 au JO précise que les entreprises automobiles (cela englobe le monde de la moto) peuvent rester ouvertes, si elles entrent dans les catégories suivantes : 

entretien et réparation de véhicules

commerce d'équipements

réparation

Stations service

De même, les activités de vente de cycles et de motocycles sont autorisées. Nous avons entendu, toutefois, que certaines concessions fermeraient leurs portes jusu'à nouvel ordre, pour respecter les démarches de confinement. Chez Doc Biker, on va réorganiser les centres pour répondre à la demande en fonction du confinement et de la circulation des deux-roues. Il y aura au moins les services de livraisons...

De son côté, Motoblouz continue la livraison à domicile, mais ferme jusqu'à nouvel ordre ses magasins de Seclin et Carvin. 

Renseignez-vous donc avant de vous déplacer... 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.