Combien ça coute un Wheeling ? Jusqu’à 10 000 euros en Autriche !

Combien ça coute un Wheeling ? Jusqu’à 10 000 euros en Autriche !
Antonin préserve la roue avant de la Tiger Sport 660 !!!!

, publié le 3 juin

Au moins c'est clair : l'Autriche aime les motos...lorsqu'elles ont leur deux roues collées au sol ! Preuve en est ce nouvel amendement du code de la route autorisant maintenant les forces de l'ordre à verbaliser les Wheeling, mais également les drift et donuts, en fait toutes manoeuvres acrobatiques, quelle soit sur la roue arrière ou à glissements excessifs. Avec une amende minimale de 300 € qui peut aller jusqu'à 10 000 € si les agents assermentés jugent qu'il y a risque de récidive de ces actes pour le contrevenant et que d'autres actes sont constatés (excès de vitesse, franchissement de ligne,...). Saisie du véhicule, rétention du permis de conduire, d'autres « joyeusetés » ne sont bien entendu pas oubliées à l'heure de payer les pots cassés...

Et en France ? Chez nous c'est moins clair : certes les rodéos sauvages sont bannis, et les participants risquent jusqu'à un an d'emprisonnement et 15 000 € d'amende (+ saisie du véhicule, suspensions ou annulation de permis...), des peines qui peuvent encore aller à cinq ans d'emprisonnement et 75 000 € d'amende en cas de facteurs aggravants (absence de permis, usage de stupéfiant, d'alcool...) mais cela concerne essentiellement les « caisseux ».

Le wheeling, comme toute autre figure de stunt, est bien évidemment interdit sur routes hexagonales ouvertes. Mais comme ces comportements ne figurent pas explicitement dans la loi, ce sont ceux qui la font respecter qui vont avoir plusieurs « outils » pour relever l'infraction, et vous la faire payer : défaut de maitrise (de 35 à 150 € ), conduite inadaptée, vitesse inadaptée, changement dans la direction sans en avertir les autres...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.