Chez Jawa, c'est pas la java

Chargement en cours
Chez Jawa, le succès n'est pas là
Chez Jawa, le succès n'est pas là
1/5
© motoservices.com
A lire aussi

publié le 6 janvier

Des fois, les planètes ne s'alignent pas comme on le voudrait. Pourtant, l'idée était simple, belle, et avait tout pour fonctionner : prenez une marque historique à la renommée établie (qu'il faudra certes un peu réanimer, mais c'est mieux que de partir de zéro), en l'occurence, Jawa, une marque tchèque créée en 1929, riche d'un grand palmarès en tout-terrain, ayant exporté des motos bien construites dans le monde entier et ayant brillé par quelques curiosités (souvenons-nous de la 350 V4 2-temps de Bill Ivy, avec laquelle il signa deux secondes places en GP derrière le roi Ago en 1969). Bref, prenez une marque connue, réhabilitez-la par des petites cylindrées délicieusement vintage et vendez-la dans un pays où le marché de la moto est gigantesque : jackpot assuré. 

Jawa sur un faux rythme Cette idée, c'est le géant Mahindra qui l'a eue, et qui a relancé Jawa via sa branche Classic Legends, qui a pour but de revaloriser le patrimoine motocycliste : c'est pour cela qu'ils ont aussi racheté les droits d'exploitation de BSA. Et en Inde, vu le dynamisme du marché et vu la place majeure qu'y tient Royal Enfield, avec ses 350, 410 et 500 qui se vendent à plusieurs centaines de milliers d'exemplaires, il y avait un coup à jouer.

Hélas : il semble que Shiva, Vishnu et Brahma aient un peu du mal à se parler ces temps-ci. L'expérience Jawa, malgré la séduisante gamme composée des modèles standard, Forty-Two et Perak, n'ait pas trouvé son public : 4004 motos seulement ont en effet trouvé preneurs en 2019, ce qui pour un marché tel que l'Inde, équivaut à un grain de riz dans un vegetable Biryani.  Et c'est lors d'une conférence de presse tenue récemment que le boss de Mahindra, Anand Mahindra, a admis qu'il s'y était mal pris. On a donc hâte de voir le revirement de stratégie de Mahindra, car ces Jawa de nouvelle génération sont assez désirables, et feraient de jolies concurrentes aux Royal Enfield Bullet et Benelli Imperiale 400. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.