Casque Forcite Mk1 : Des LED colorées en guise de HUD

Chargement en cours
Casque "vision tête haute" à LED Forcite Mk1
Casque "vision tête haute" à LED Forcite Mk1
1/8
© motoservices.com

publié le 30 août

Il n'y a pas que sur les motos que l'électronique se montre de plus en plus présente. Qu'on le craigne ou qu'on soit impatient, les casques représentent le prochain territoire à conquérir pour les tenants de la technologie. Cela a commencé avec les intercoms, désormais disponibles de série et bientôt totalement intégrés. La prochaine étape ? Les caméras et des systèmes permettant de ne pas quitter la route des yeux pour suivre les indications de compteur ou du GPS. En dehors du système Eye Lights déjà testé par la rédaction, la tendance est à l'intégration complète. Les concepts sont nombreux et n'aboutissent pas toujours mais un nouvel acteur veut tenter de faire la différence : Forcite.

Caméra grand angle, écouteurs et micros de série Sur la mentonnière, on trouve une caméra, destinée à filmer vos plus belles balades ou faire office de "dashcam" pour ceux qui souhaitent avoir des preuves en cas de litige. Fourni par Sony, le module capte en Full HD avec un angle de 166 degrés et dispose d'une autonomie de 5 heures. Forcite précise que sa sensibilité en basse lumière est « pensée pour pouvoir lire les plaques d'immatriculation même en très basse lumière ». Afin de pouvoir entendre les instructions d'un éventuel GPS ou de votre téléphone, le Mk1 embarque deux écouteurs assez fins (8 mm) mais au diamètre non précisé. Ceux qui souhaitent commenter en direct les images filmées par la caméra pourront compter sur deux micros à annulation de bruit placés dans la mentonnière.

Une bande de LED pour donner les infos sans distraire Mais là où Forcite se distingue de ses concurrents, c'est pour les indications visuelles. Ici, pas de prisme de type Google Glass à la lisibilité souvent assez moyenne (pour être poli) ou de réalité augmentée avec un coûteux panneau devant les yeux. Forcite utilise un "simple" système de diodes électro-luminescentes. Le bandeau de LED accroché en haut de la mentonnière se charge d'indiquer au motard les directions à prendre ou la présence de dangers sur la route par des clignotements colorés. Du rouge/bleu sur toute la longueur pour une "zone de contrôle" au vert sur un côté pour annoncer une bifurcation. Nommé Raydar, ce système a pour avantage de moins détourner l'attention du pilote. Il sera particulièrement apprécié par ceux qui ne veulent pas utiliser le retour audio, préfèrent rouler uniquement avec de la musique ou - et c'est plus courant que certains ne le pensent - ont des problèmes d'audition. Moins complexe et plus rapide à lire que les HUDs vantés par d'autres produits, ce Raydar pourrait bien se montrer convaincant. Malgré un tarif encore prohibitif.

Il faudra en effet débourser 1 599 dollars australiens pour vous offrir le Forcite Mk1 et le recevoir d'ici décembre. Soit à peine moins de 1 000 EUR ... hors taxes. Cela reste un sacré investissement malgré la coque en carbone et un poids annoncé à tout juste 1 500 grammes, ce dont on doute à la vue des équipements embarqués. Si vous souhaitez sauter le pas et faire partie des 1 000 premiers clients pouvant profiter de ce "prix d'appel", le site du fabricant vous attend mais on ne saurait trop vous conseiller d'attendre un peu afin de savoir si le casque est au moins confortable pour rouler avec.

Casque Forcite Mk1 : Les caractéristiques techniques

Type : intégral

Coque : fibre de carbone

Système de fermeture : non communiqué

Usage : routier, urbain

Poids : 1 500 g

Caméra Full HD dans la mentonnière

Écouteurs de série

Double micro de série

Raydar : Bandeau de LED pour indiquer les directions ou dangers

Relié à une appli smartphone obligatoire

Télécommande au guidon

Second écran solaire : oui

Lentille anti-buée : non

Bavette anti-vent : oui

Intérieur démontable et lavable : oui

Ventilations (entrées) : 6

Ventilations (extracteurs) : 2

Tailles de casques : XS, S, M, L, XL

Prix : 996 EUR (HT)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.