Bullit V-Bob : tarif et dispo du nouveau power cruiser A2

Chargement en cours
Bullit V-Bob : tarif et dispo du nouveau power cruiser A2
Bullit V-Bob : tarif et dispo du nouveau power cruiser A2
1/9
© motoservices.com

publié le 17 août

Nous l'avions repérée qui débarquait chez nos amis british au mois de juin dernier, elle n'aura pas tardé à montrer le bout de son nez de ce côté-ci de la Channel, surtout qu'elle nous vient de Belgique (Bullit est une marque du distributeur Mooof) : la V-Bob 250 se propose d'offrir aux jeunes et moins jeunes permis A2 le style power cruiser à l'américaine, plutôt qu'à l'italienne (cf. Zontes 310 V, Benelli 502C, hommages au Diavel de Borgo Panigale). 

Bullit, que l'on connait bien pour ses 125 vintage (Hunt ex Cooper, Bluroc, Spirit), et qui a aussi sorti récemment un Heritage façon Dax, confirme donc sa volonté de passer la seconde avec des modèles de plus forte cylindrée. C'est d'ailleurs ce que l'on constate aussi chez Brixton, qui lui est allé direct du côté des 500 avec les Crossfire.

Je veux un Fat Bob ! Pour le coup le style Bob est assez réussi, avec guidon plat, arrière tronqué et taillé en biseau, selle creusée, commandes "feet forward", échappement double sortie superposée, console d'instrumentation sur le réservoir, support de plaque déporté, commandes "Harley style" avec boutons de clignos séparés, contacteur sur la colonne, feux à leds (à l'arrière on dirait celui d'une Husqvarna Vitpilen, à l'avant le capotage de l'unique optique rapelle celui d'une Suzuki Intruder !)... Bref, elle en jette un peu tout de même, il faudra voir de plus près ce qu'il en est. La position de conduite a l'air sacrément sur l'arrière en tout cas, on imagine qu'on aura vraiment les pieds et les bras tendus (notez d'ailleurs la forme et la position du levier de vitesses...!), mais c'est le genre qui veut ça. La hauteur de selle à 715 mm ne devrait déranger personne.

Les designers ne sont pas tout à fait partis d'une feuille blanche, plateforme oblige, ils ont repris le moteur V-twin de la Bluroc 250 sortie en avril dernier, esthétiquement retravaillé. On lui trouve un petit air de Yamaha Virago... Petit détail original sur ce twin refroidi par air : une grille à l'avant singe un radiateur, mais en fait un ventilateur est censé jouer le rôle d'air forcé. Deuxième originalité dans la catégorie : la transmission par courroie, comme les grosses Américaines. Pas d'entretien de la chaîne, c'est déjà ça de pris.

Sinon, ce twin développe une puissance et un couple relativement modestes, avec 18,5 ch à 8500 tr/min et 17 Nm à 5500 tr/min, il faudra voir ce que cela donne avec la boîte 5 rapports pour tracter les 179 kg TPF de la bête. Il faut dire qu'elle dispose d'un bon gros réservoir de 20 l ! 

Pour s'arrêter, l'ABS est doublé d'un freinage couplé CBS, et il faudra s'en remettre aux pneus Timsun (avec une largeur de 120 à l'avant, et des jantes en 16 pouces...). Fourche inversée et double amortisseur complètent le tout. 

Et pour tout ça, vous sera demandé 4399 EUR, soit 400 EUR de plus que la Bluroc 250. Elle n'a pas vraiment de concurrente directe cette V-Bob 250, mais sur le même segment elle est moins chère que la Zontes 310 V affichée à 5190 EUR.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.