Brixton 2018 : nouvelles BX 125 ABS, BX 125 Haycroft et BX 250 Glanville

Chargement en cours
Brixton BX 125 Haycroft
Brixton BX 125 Haycroft
1/21
© motoservices.com

publié le 18 décembre

Au salon de Milan début novembre, le stand Brixton Motorcycles recelait de jolies nouveautés 2018 sur le segment des petites motos vintagevenues d'Asie : une BX 125 Haycroft avec tête de fourche typé racer, une BX 125 dotée de l'ABS et une BX 250 Glanville pour élargir la gamme aux permis A et A2. Revue de détails et les tarifs.

Brixton, marque du groupe autrichien KSR (importateur et distributeur par ailleurs de Niu et Lambretta, a fait une entrée remarquée cette année sur le marché français des motos 125 rétros chinoises. La BX 125 et ses variantes X (scrambler) et R (café racer) pointent même à la 5è position des meilleures ventes de motos 125 à fin octobre avec 588 immatriculations. Et elles auraient fait mieux si la production avait suivi la forte demande. Certes, Orcal et son Astor, subissant des problèmes de sous-traitants, ont laissé le champ libre à Brixton ces derniers mois, et cela devrait changer puisque l'Astor Euro4 arrive de nouveau en concession en ce début décembre.

Mais pour y faire face, Brixton a sorti de son chapeau plusieurs nouveautés à l'Eicma, que l'on devrait voir arriver au deuxième semestre 2018, ce qui fait déjà assez tard dans la saison. 

Brixton BX 125 ABS et Haycroft Pour commencer, la BX 125 sera proposée dans une version ABS (deux canaux) à 2999 € en plus de la version à freinage couplé, qui restera bien sûr en entrée de gamme avec un tarif d'appel (2599 €, on note d'ailleurs une augmentation de 100 € par rapport au prix de l'été dernier). Les versions X et R pourraient aussi en bénéficier selon toute logique, mais pas de confirmation à ce jour.

Mise en valeur sur le stand, la BX 125 Haycroft (nom d'un quartier de Londres) reprend la base du café racer BX 125 R, en y ajoutant une jolie tête de fourche arrondie enserrant le feu circulaire, façon machine de course des années 70, et des repose-pieds spécifiques ajustables. La peinture grise est relevée de touches bleues, dommage de notre point de vue que le cadre lui aussi se fasse tant remarquer par cette couleur ! 

La Haycroft, limitée à 444 exemplaires, est annoncée pour le 2è semestre 2018 à 2999 €.

Brixton BX 250 Glanville Enfin, voici venue la première "grosse cylindrée" de la gamme, une BX 250 baptisée sur le salon "Glanville", petit nom que l'on ne retrouve pas sur le site Brixton. Si le cadre ressemble fortement à celui des 125, bien des éléments la distinguent de ses petites sœurs.

Réservoir, selle, suspensions (fourche inversée et amortisseurs à bonbonne), échappement en flûte lui sont spécifiques, et l'on note des patits détails tels les clignotants en bout de guidon (même pour la version commercialisée ?), le support de plaque déporté ou le dessus de réservoir personnalisable.

Quant au moteur, il s'agit selon toute vraisemblance d'une résurgence du monocylindre Suzuki 250, de la TU par exemple, ici produit sous licence par une usine chinoise. Il développe 15 kW à 8000 tr/min et 19 Nm à 7500 tr/min, associé à une boîte 6 rapports.

Cette 250 est posée sur des jantes à rayons de 18 pouces avant et 17 arrière, chaussées en pneus (CST) de 100 et 120 mm, les freins à disques étant surveillés par l'ABS obligatoire désormais pour les plus de 125 cm3. La hauteur de selle indiquée est de 720 mm, ce qui nous semble un peu bas pour ce roadster ! 

Annoncée pour le deuxième semestre 2018, la BX 250 affichera un tarif de 3 600 €.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.