BMW travaille sur une recharge électrique par induction

Chargement en cours
BMW travaille sur un système de recharge par induction
BMW travaille sur un système de recharge par induction
1/4
© motoservices.com
A lire aussi

publié le 23 janvier

J'y vais ? J'y vais pas ? Après une première expérience réussie avec le scooter C-Evolution, dont la version Long Range est carrément satisfaisante à l'usage, on se demande si l'on va passer à l'échelle supérieure chez BMW. La marque allemande multiplie les concepts avec le talent qui est le sien, comme dans le cas du Vision DC Roadster, dont les lignes acérées nous donneraient presque envie d'aimer la moto électrique, après avoir fait rouler un proto aux (vagues) formes de S 1000 R, les chefs à plumes de la marque allemande multiplient les prises de parole pour dire que, finalement, rien ne presse : pas de moto électrique bavaroise avant 5 ans. Il est vrai qu'en haut lieu, le big boss de BMW (auto) a aussi annoncé qu'ils allaient mettre un frein à leur stratégie du tout électrique, car, selon lui, "les gouvernements incitent les gens à en acheter, mais sans subventions, les gens n'en veulent pas". Forcément, ça calme. 

Droit sur sa béquille S'il y a un geste naturel pour tout motard, c'est bien de déplier la béquille à l'arrêt :  là-dessus, tout le monde est à égalité. La magie du truc, c'est que le système de recharge par induction utilise la béquille pour faire transiter l'énergie d'un socle à la machine. C'est nouveau à moto... mais pas en auto, BMW a déjà présenté une plaque par induction pour sa Série 5 hybride rechargeable, qui nécessite l'assistant d'aide au parking pour se caler avec précision sur la prise. Mais en tous cas, tout ce qui peut simplifier l'accès à l'électrique est bienvenu : on n'ira pas jusqu'à dire que, de passer toute la nuit sur la béquille, c'est bon... mais c'est pas passé loin. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.