Blade Bike, le scooter à 3 roues en ligne de Marabese

Chargement en cours
Blade Bike, le scooter à 3 roues en ligne de Marabese
Blade Bike, le scooter à 3 roues en ligne de Marabese
1/7
© motoservices.com

publié le 18 février

Il s'en passe des choses dans la tête d'un ingénieur... Dans celle de Luciano Marabese, célèbre pour être le fondateur du studio milanais Marabese Design, à l'origine des Piaggio MP3, des Quadro 3 et 4 roues, c'est le nombre de roues que l'on peut ajouter à un simple deux-roues qui semblait le tracasser beaucoup, le matin en se rasant ! Mais il faut admettre qu'il a eu le nez creux et qu'il a lancé une mode, puisque nombreux sont les constructeurs qui y viennent, avec plus ou moins de succès...

Selon les infos publiées par plusieurs sites, Luciano avait imaginé ce Blade Bike une dizaine d'années déjà avant sa mort en 2016, et ce sont ses fils, ayant repris le studio, qui ont ressorti le projet. Projet d'ailleurs déjà au stade de prototype en phase de test et que vous pouvez voir rouler dans une vidéo publiée chez nos confrères de Visordown justement (mais elle semble ne pas être publique)... Au guidon, dans les rues de Milan, le pilote ne porte pas de gants !

Ce Blade Bike roulant n'a d'ailleurs pas grand chose à voir, de l'extérieur, avec le sketche joliment coloré de rouge avec des suspensions jaunes, tout à fait à l'italienne... On voit bien sur le proto qu'il s'agit en effet d'un scooter à variateur et pas d'une moto, un monocylindre 300 cm3 selon Riccardo Marabese. Mais il précise aussi qu'il serait tout à fait possible d'y voir un bicylindre 500 ou 550 cm3... Tiens tiens, y aurait-il une idée de concurrencer un certain Tmax mais avec une roue de plus ? 

Mais il paraîtrait que l'objectif serait plutôt de satisfaire une demande asiatique croissante avec un modèle qui pourrait accueillir éventuellement plus de deux passager, tout en offrant une meilleure stabilité et plus de confort ! 

Et vous, ça vous tenterait de voir ce Blade Bike commercialisé ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.