Bering fête ses 30 ans. Mais qui a vendu la peau de l'ours ?

Bering fête ses 30 ans. Mais qui a vendu la peau de l'ours ?
Bering fête ses 30 ans. Mais qui a vendu la peau de l'ours ?
A lire aussi

, publié le 5 novembre

Il était une fois au pays de Plastex A l'origine, Bering s'appelait donc Plastex et se destinait à équiper les marins. Puis un jour chez Bering on s'est dit : "Tiens ! Et si on équipait aussi des personnes souvent confrontés à des milieux extrêmes : les motards ?". Sachant que les marins rencontraient régulièrement des conditions de navigation difficiles, dans le détroit éponyme, c'est ainsi qu'ils ont eu l'idée de nommer la marque.

Bering détroit des précurseurs La marque française met aussi un point d'honneur à faire les choses en premier et avant tout le monde. Tout du moins avant les autres marques françaises.

En effet, en plus d'être désireux d'offrir la meilleure protection possible à ses utilisateurs, Bering revendique le fait d'être la première et la seule marque française à élaborer ses produits en partenariat avec Gore-Tex même si bien évidemment, on sait tous que ça ne concerne pas son catalogue d'entrée de gamme.

Bering insiste aussi sur le fait qu'ils investissent régulièrement dans la recherche et le développement afin de pouvoir créer des technologies telle que le Protect Flex : des protections souples à la fois confortables et sûres.

On pense aussi à tous les profils chez Bering. L'équipementier est en effet un des rares à proposer des coupes dites "King Size" et diffuse dans de nombreux magasins.

Bering en chiffres

Staff : 47 employés

Volume : 500 000 pièces vendues/an

Ambition 2022 : 30 millions d'euros de chiffre d'affaires

Distribution : plus de 1 500 points de vente en France et de nombreux distributeurs à l'international

2 collections/an : Printemps/Eté et Automne/Hiver

70 nouveautés/an

400 références actives au catalogue

4 divisions produits bien distinctes pour répondre aux besoins de chaque utilisateur : DISCOVERY, PULSE, METRO et RACING

5 coupes différentes pour répondre à la morphologie de chaque client

1 décennie = 1 innovation Sur les 3 décennies où Bering a officié jusqu'à aujourd'hui, on vous propose de mettre l'accent sur une innovation par décennie.

Première décennie 1991 - 2001 => 2000 : Création de l'ADT et l'ADS

Créés en 2000 l'ADS et l'ADT sont 2 technicités embarquées qui ont rendu les vestes et les blousons de la marque beaucoup plus sophistiqués que ceux de la génération précédente.

L'ADS est le système de contrôle de l'entrée des flux d'airs qui a permis à vos équipements d'être beaucoup plus polyvalents qu'avant. La température monte ? Pas de soucis, l'ADS vous permettait avec une simple ouverture de zip de faire rentrer l'air généré par la vitesse dans votre veste / blouson.

L'ADT est quant à lui un système de serrage situé au niveau de la poitrine et des biceps permettant là aussi que vos vestes et blousons soient ajustés de la manière la plus optimale qui soit.

Ces deux fonctionnalités ont amené un peu plus (en 2008), les fameux blousons et les vestes 3en1, polyvalents à souhait pour un tarif contenu.

2. Deuxième décennie 2001 - 2011 => 2010 Premier gilet airbag sans fil.

Alors que les gilets airbag filaires prouvaient déjà une efficacité monstre à cette époque là, Bering décida de pousser l'innovation encore un peu plus loin en proposant le premier gilet airbag bluetooth du marché sur le segment de l'équipement moto. Il avait fait de l'oeil à tous les motards et scooteristes qui étaient rebutés à l'idée d'être accrochés à leurs 2 roues par un câble élastique. En plus de cela il avait un look plutôt sobre qui pouvait se marier plutôt bien avec tous les hauts à dominante noire. On peut le dire clairement, Bering a été précurseur sur le segment du gilet airbag sans fil. Le gilet fonctionnait avec des capteurs que vous deviez installer sur votre véhicule afin que ceux-ci puissent détecter le moindre choc. On sait qu'il y eut des ratés (une descente de trottoir un peu violente pouvait déclencher l'airbag) mais c'est souvent le prix à payer lorsqu'on ose quelque chose qui n'a jamais été fait auparavant.

3.Troisième décennie 2011 - 2021 => 2018 Lancement de Protect Flex

Bering n'a jamais eu froid aux yeux (ça serait le comble avec un nom comme ça en même temps) lorsque il s'agissait de contribuer à sa manière à une innovation déjà existante. Alors que D3O règne en maître incontesté sur le marché de la protection intégrée, Bering décide d'ajouter sa pierre à l'édifice afin de prouver que la marque sait faire aussi bien, voire mieux que le spécialiste anglais de la protection. C'est donc plus récemment (en 2018) que l'accessoiriste lance sa propre marque de coque, la Protect Flex, à 2 niveaux de protection. Le concept est simple : les coques "alpha" s'imbriquent dans les coques "omega".

L'Alpha est basée sur un concept de carapaces en représentant la souplesse et la robustesse.

L'Omega quant à elle repose sur un principe dit de "nid d'abeille" qui permet d'obtenir des coques ultra flexibles et respirantes. Mais la particularité de ces protections est qu'elle épouse parfaitement toutes les morphologies de corps.

Ensemble, elles forment une protection de niveau 2.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.