Aprilia RSV4 1100 Factory : 217 chevaux, 199 kilos... et des ailerons !

Chargement en cours
Aprilia RSV4 1100
Aprilia RSV4 1100
1/7
© motoservices.com

publié le 15 novembre

Qui dit mieux ? L'an dernier, Ducati avait frappé fort avec sa Panigale V4 forte de 214 chevaux. Le bloc de 1100 cm3 lui permettait de rester à distance des japonais (qui n'en sont qu'à de « petits » 200 ou 201 ch, officiellement), tandis que BMW reste aussi à 1000 cm3 sur sa nouvelle S1000RR 2019, qui va toutefois dépoter sérieusement. Aprilia entre à son tour dans la danse : fini la RSV4 1000, voici le futur avec une RSV4 Factory portée à 1100 cm3, et à pas moins de 217 chevaux, canalisés par des ailerons comme en MotoGP ! Bien entendu, le package électronique est à la hauteur, avec la possibilité d'un réglage adapté à chaque virage sur circuit !

Aprilia RSV4 1100 Factory 2019 : une moto de course homologuée ! Des ailerons aérodynamiques en carbone : pour la première fois sur une Superbike de série, cet accessoire va permettre assurément à la nouvelle RSV4 de se démarquer du tout venant des sportives, tout juste bonne à faire du fond de grille au GP du quartier ! Blague à part, la RSV4 1100 Factory n'aborde pas les choses à la légère (enfin si : 199 kilos, mais on en reparle après). Ailerons en carbone, garde-boue avant en carbone, panneaux latéraux de carénage en carbone, sortie d'échappement en carbone (mais corps en titane, merci à Akrapovic pour cet équipement qui vient d'origine !), tout ceci vient de l'expérience acquise avec l'Aprilia RS-GP de MotoGP ! Le V4 cube désormais 1078 cm3 (comme dans la Tuono V4 1100), mais là où le roadster délivre ses 175 chevaux à 11000 tr/mn et là où la précédente RSV4 1000 fournissait déjà un copieux 201 ch à 13000 tr/mn, la nouvelle RSV4 1100 balance carrément 217 chevaux à 13200 tr/mn (avec un limiteur qui intervient à 13600 tr/mn), tandis que le couple progresse de 10 % (122 Nm à 11000 tr/mn au lieu de 115 Nm à 10500 tr/mn). Selon Aprilia, la nouvelle RSV4 1100 Factory est ainsi plus efficace sur la route et plus performante sur la piste.

Aprilia RSV4 1100 Factory : un APRC au top Evidemment, à ce niveau de puissance, le package électronique a intérêt à être au niveau ! L'APRC (Aprilia Performance Ride Control) en est ici à sa quatrième génération et un nouveau boîtier de ride-by-wire a permis de gagner 590 grammes. L'APRC intègre ainsi : 3 cartographies moteur (Sport, Track, Race), 8 niveaux de contrôle de traction, 3 niveaux de contrôle de Wheeling (qui peut être ajusté en roulant grâce à un bouton au commodo gauche), un launch control sur 3 niveaux, un shifter up and down, un pit limiter, un régulateur de vitesse et un réglage du niveau de frein moteur. Ce n'est pas tout : l'ABS Corner développé avec Bosch est réglable sur trois niveaux d'intervention et possède une fonction qui limite le délestage de la roue arrière au freinage (le RLM, Rear Lift-up Mitigation). Le tableau de bord digital voit sa lisibilité améliorée, avec plus de contraste et deux types d'affichage (road et race). Ce n'est pas le tout : via la MIA (Multimedia Interface Aprilia), on peut pour la première fois entrer des réglages virage par virage.

Aprilia RSV4 1100 Factory : un châssis de pointe et des Stylema de série Le châssis de la RSV4 1000 était déjà au top : celui de la 1100 diffère peu, car il reste le seul dans le segment des Superbike a pouvoir faire varier l'emplacement du moteur dans le cadre, l'inclinaison de la colonne de direction ou encore le positionnement en hauteur du bras oscillant. On note cependant quelques petites modifications, telles un empattement plus court de 4 mm, le nouveau réglage de la fourche Öhlins NIX (avec 5 mm de débattement en plus, à 125 mm désormais), qui vient compléter les amortisseurs de direction Öhlins ainsi que le TTX à l'arrière, qui existaient déjà sur la RSV4. Le bras oscillant est également nouveau, plus rigide (ce n'est pas qu'on avait souvenir que le précédent se tordait comme un paquet de chamallow dans un micro-ondes, mais bon...) et on notera l'apparition du top du top du freinage et de la crème de la crème de la plaquette : les étriers Brembo Stylema, à la fois plus légers et plus efficaces que les M50 qui freinaient déjà l'enfer ! Enfin, ces étriers sont refroidis par des écopes en carbone, comme en MotoGP ! Le tout, ainsi que la présence d'une batterie Bosch au Lithium, permet de descendre le poids à 199 kilos avec les pleins, soit 5 de moins qu'auparavant. Autant dire qu'on a hâte d'essayer cette RSV4 1100 Factory, d'abord une première fois, puis de l'étalonner avec ses concurrentes... 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.