Acide de batterie : vente interdite dès février 2021

Acide de batterie : vente interdite dès février 2021
Acide de batterie : vente interdite dès février 2021
A lire aussi

, publié le 6 janvier

Lutte contre le terrorisme oblige, et afin de mettre des bâtons dans les roues des apprentis sorciers dans leur fabrication illicite d'explosifs, l'Union européenne, dans son réglement (UE) 2019/1148 du 20 juin 2019, a recensé toute une liste de produits chimiques qui seront soumis à des règles plus strictes, avec une nouvelle catégorie de "précurseurs réglementés". Dans laquelle entrera l'acide sulfurique utilisé pour activer soi-même sa batterie sèche, dite de type conventionnel, ou de type AMG non préactivée. 

Ces batteries, outre un tarif bien moins élevé que les batteries SLA (Sealed Lead-Acid, batterie au ­­plomb-acide scellée), avaient aussi pour avantage de pouvoir être stockées plus longtemps, puisque tant qu'elle n'est pas activée la batterie n'entame pas son cycle de vie. Pratique pour les revendeurs. 

Alors même si il sera toujours possible pour ces derniers de vendre une batterie non activée, ils devront faire eux-mêmes l'activation et non la laisser faire par le client. 

Du coup, cela risque bien de chambouler un peu ce marché, où les deux-tiers des ventes des fabricants de batteries aux grossistes et détaillants sont justement composés de ce type de batteries. Qui risque bien de disparaître en après-vente au profit des batteries SLA, voire des lithium-ion.

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur les différents types de batteries moto, le site all-batteries.fr est très bien fait.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.