80 km/h : la FFMC tâcle Edouard PHILIPPE

80 km/h : la FFMC tâcle Edouard PHILIPPE
Edouard PHILIPPE - Premier ministre - Crédits photo : Wikipédia Perguillaume

publié le 24 juillet

La FFMC ne s'en est jamais cachée, selon ses responsables, sous couvert de « sauver des vies », la Direction de la sécurité routière mène une « politique de punition collective ». Pour tenter de les convaincre « encore une fois de l'urgence et de l'indispensabilité de ''sa'' mesure », l'association aurait reçu un courrier émanant directement du Premier ministre, Edouard PHILIPPE. 

Manifestement, il n'a pas bien été accueilli puisqu'en « qualité d'acteurs engagés sur ces questions et forts de 38 années d'expérience dans ce domaine », la FFMC lui a répondu en bref « que cette manière d'imposer au peuple et à ses élus que sont les parlementaires cette vision sécuritaire et anxiogène de la route, ne va pas aider à la nécessaire prise en compte des enjeux de sécurité routière par la population » et qu'au contraire la sécurité routière « doit se construire avec les usagers, par l'adhésion et la confiance et non pas leur être imposée contre eux, avec le recours incessant à des discours menaçants et infantilisants. »

La lettre d'Edouard Philippe et la réponse de la Fédération Française des Motards en Colère sont en ligne sur le site de la FFMC

Vos réactions doivent respecter nos CGU.