Kawasaki Ninja 1000 SX
Essai
28 novembre 2020
Zontes 125 G Scrambler
Essai
21 novembre 2020
Zero Motorcycles SR/S
Essai
07 novembre 2020
KTM 890  Duke R
Essai
31 octobre 2020
Brixton Crossfire 500
Essai
24 octobre 2020
NIU NQi GTS Sport
Essai
17 octobre 2020
Yamaha Tricity 300
Essai
09 octobre 2020
Kymco X-Town CiTy 125
Essai
26 septembre 2020
Aprilia RSV4 1100 2019
Essai
19 septembre 2020
Silence S01
Essai
12 septembre 2020
Moto Guzzi V85 TT Travel
Essai
05 septembre 2020

Zontes 310 T

Les photos de l'essai
Zontes 310 T
20
Diaporama

publié le 15 février

Le constructeur chinois Zontes, à qui l'on doit déjà les roadster 310 R et sport-GT 310 X, continue son offensive avec la 310 T, un trail sportif pour les permis A2. 

Le roadster Zontes 310 R et la petite GT Zontes 310 X avaient déjà de quoi séduire sur un segment de marché en pleine croissance depuis l'avènement du permis A2 pour tous mais avec la version Trail le constructeur chinois se veut encore plus tendance. Nous l'avons essayé.

Look affirmé et finitions soignées

Comme les 310 R et X, la 310 T propose un look très tranché et un niveau de finition quasi irréprochable. Pas un fil ne dépasse, tout est bien rangé et on trouve des logos sur quasiment toutes les pièces. Pièces qui pour la plupart semblent avoir été conçues par Zontes pour Zontes. Il suffit de jeter un oeil aux comodos rétroéclairés ou au tiges de rétroviseurs pour en avoir l'assurance. Nombreux sont ceux qui loueront le petit vide-poche sous l'instrumentation. Elle est parfaite pour y glisser un ticket de péage ou de parking. Vous êtes juges en ce qui concerne le design général et si l'on sent les différentes influences qui ont amené les designers à dessiner à 310 T, nul doute qu'elle a de quoi attirer les regards. Surtout avec le sien : quelle signature visuelle ! On sent qu'un soin très important à été apporté à l'éclairage sur cette moto. Un très gros effort a aussi été réalisé en ce qui concerne les commandes. La batterie Lithium que l'on trouve sous la selle, où il est impossible de ranger quoi que ce soit, alimente le démarreur mais aussi différentes fonctionnalités assez intéressantes. Il suffit d'appuyer sur les boutons idoines pour démarrer sans clé (dommage qu'on soit obligé de recourir au coupe-circuit avant d'éteindre l'ensemble en revanche le verrouillage de la direction ou l'extinction automatique lorsque la clé est à plus de 2,5 est top !), mais aussi monter ou descendre le pare-brise électrique, ouvrir la trappe à essence ou déverrouiller la selle. Globalement, tout tombe parfaitement sous la main. L'instrumentation typée tablette (et non rallye comme sur la Yamaha Ténéré 700 ou la Honda Africa Twin Adventure sports par exemple. Dommage !) fait la part belle à la simplicité avec un écran lcd qui réunit les informations principales (vitesse, compte-tours, rapport engagé, réservoir, heure, trips et température moteur). C'est simple mais ça pourrait être plus lisible en partie basse. En terme d'ergonomie, on est dans le trail sportif. Le guidon est large mais le dos légèrement plus en avant et les jambes plus reliées que sur un pur trail. C'est très proche de ce que l'on trouve sur une Tracer 900 par exemple. En clair, on a aucun mal à charger le train avant. La selle est fine à l'arcade mais large et relevée sur l'arrière. On a le sentiment d'être dans un petit baquet. Elle pourrait être plus moelleuse mais l'amortissement est suffisamment souple pour que cela ne soit pas un problème. 

Moteur et partie cycle sont plutôt convaincants 

Bonne surprise s'il en fallait encore, le moteur de la Zontes 310 T est à la hauteur de son design : pétillant et efficace même si le poids plus conséquent de la T (159 kilos à vide et environ 180 kilos en ordre de marche au regard de son réservoir de 15 litres) par rapport à la X ou à la R (les crashbars n'y sont certainement pas étrangères) le pénalise un peu à bas régime. Le couple à mi-régime, les 35 ch à 9,500 tr..mn et l'allonge moteur sont toujours au rendez-vous en revanche. Ainsi que la sonorité plutôt agréable en sortie d'échappement. Un échappement qui reste toujours froid, soit dit en passant. Du moins le silencieux supérieur. Le silencieux inférieur, lui, chauffe très légèrement. Difficile de dire si cela provient de la jeunesse du matériel et si cela disparaitra une fois la boite rodée mais on peut dire que le neutre est taquin. Equipée d'un simple disque pincé par un étrier 2 pistons à l'avant, la Zontes 310 T n'offre pas un freinage des plus mordants mais la puissance est au rendez-vous et surtout, on peut considérer le freinage arrière, composé d'un simple disque étrier 1 piston, comme un véritable allier du quotidien. D'autant que l'ABS déconnectable signé Bosch n'est pas prompt à se déclencher trop facilement. Côté amortissement , il est assuré par un combiné arrière en position centrale réglable uniquement en précontrainte et à l'avant par une fourche inversée non réglable. 

Une moto pour se faire la main au quotidien

Une fois dans le flot des véhicules qui parcourent les villes de banlieues parisiennes, on se dit qu'elle est faite pour ça : assurer les trajets du quotidien du commuter. Facile, agile, suffisamment joueuse et largement suffisamment motorisés pour cela, elle est très convaincante en milieu urbain. En revanche, il serait bon que la commande de clignotant soit vite changée. On est obligé de remettre au centre pour arrêter le clignotement. C'est l'assurance de rouler des kilomètres avec le clignotant allumé ou de croire le mettre à droite alors qu'on ne fait que l'éteindre en le replaçant au centre depuis la gauche. Une fois sorti de la nasse, on peut profiter à fond de ce qu'elle a à offrir : un moteur sympa et une partie cycle capable de surprendre. La suspension est plutôt souple mais ne semble jamais sous-dimensionnée. En revanche, elle s'avère de meilleure composition sur les compressions lentes que rapides. En clair, elle cogne un peu sur les petites aspérités alors qu'elle ne se vautre pas dans les grosses cuvettes. Coté pneumatique, les CST au profil assez routier malgré un dessin très trail dans l'âme se comporte très bien sur le sec et s'avère assez rassurant sur le mouillé pour ne pas avoir envie de les changer avant même d'avoir signé le bon de commande de la moto. Une fois sur la voie d'accélération de l'autoroute, on découvre sa propension à accélérer vite et bien jusqu'à 130 (et certainement bien au delà). L'étagement de la boite très correct et la souplesse du moteur n'oblige pas à rétrograder sans cesse. Quant à la protection, une fois le pare-brise en position haute, elle est convaincante sur la partie centrale du buste. En revanche, les épaules et la tête restent soumis au vent. En revanche, une fois calé à 7 ou 8.000 tr.mn, le moto vibre un peu et les fourmis commencent à attaquer les doigts. Rouler à deux en Zontes 310 T, c'est plus jouable. Les reposes-pieds passagers caoutchoutés bien positionnés, les silencieux pratiquement cachés dans le passage de roue, la selle de bonne taille et les poignées XXL rendent le voyage plutôt agréable pour celui qui se trouvera derrière le pilote. D'autant que la selle passager placée plus haut lui permettra bien souvent de voir devant sans avoir à se contorsionner. 

Avis de la rédaction sur Zontes 310 T
17.6/20
J'avoue avoir pensé que Mehdi avait peut-être été dans un très très bon jour lorsqu'il a testé les 310 R et X tant il semblait convaincu. Mais force est de constater que Zontes réalise un vrai coup de maître dès son arrivée sur le marché. La 310 T n'a rien à envier à beaucoup de motos de marque plus installée. On peut même dire qu'elle a de quoi les faire trembler. Surtout avec un tarif aussi canon : 4890 € ! C'est assez incroyable au regard de l'équipement et du niveau de finition de ce trail Zontes. Il y a fort à parier que les Japonais (et autres...) ne soient pas pressés de voir cette marque développer son réseau de distribution en France car la 310 T semble être une très sérieuse concurrente à une G 310 GS par exemple : une BMW fabriquée en Inde qui réclame 1100 € de plus que la Zontes. Suzuki fait mieux en terme de tarif en ce moment, puisque la V-Strom 250 est proposée en promo à 4549 € au lieu de 5749 €. Mais pour ce prix-là, on doit se satisfaire d'un équipement nettement moins complet et d'un bicylindre anémique d'à peine 25 ch.
Garantie de 3 ans kilométrage illimitéPerformance et élasticité moteurLook de baroudeur urbainPrise en mainTarif
Suspension raide sur les petites aspéritésCommande de clignotant
Les chiffresPrix4 890 €Puissance26 kW (35 ch) kW à 9500 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur12/20Chassis16/20Look20/20Prix20/20Equipements20/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.