TGB Blade 1000 LT EPS Luxe
Essai
11 août 2018
Cyclone Z2 125
Essai
04 août 2018
Yamaha Tracer 900 GT 2018
Essai
28 juillet 2018
Kawasaki Z900 RS Café
Essai
14 juillet 2018
Benelli Leoncino
Essai
07 juillet 2018
Kymco Super 8 50 Euro4
Essai
30 juin 2018
Honda CB1000R 2018
Essai
23 juin 2018
Masai Grey Stone 125
Essai
16 juin 2018
CFMoto CForce 850
Essai
09 juin 2018
Husqvarna Svartpilen 401
Essai
02 juin 2018
Kymco X-Town 300
Essai
26 mai 2018
Bmw F 850 GS
Essai
21 mai 2018

Yamaha YZF-R3

Les photos de l'essai
Yamaha YZF-R3
20
Diaporama

publié le 5 décembre

La Yamaha R3 vient se glisser entre la R125 et la R6 pour satisfaire la demande des permis A2 mais aussi pour concourir dans un nouveau « challenge R3 ». Sportive, la R3 reste pourtant polyvalente pour s'adresser à un large public.

Son style s'inspire de celui de la dernière R1 : Double optique acérée surmontée d'une petite veilleuse à led et d'une entrée d'air, carénage aux lignes tendues, avant imposant, boucle arrière aérienne : l'agressivité est bien là, et le gabarit est valorisant, sans être imposant. Le silencieux court à la sonorité assez profonde contribue au style sportif, et à abaisser le centre de gravité.L'ergonomie n'est pas exclusive: demi-guidons rehaussés au-dessus du té supérieur, repose-pieds assez peu reculés, et hauteur de selle contenue à 780 mm dispensent une position de conduite confortable, l'assise plate facilitant la mobilité sur la selle.

Légère et facile

Accessible à tous, la R3 ne pèse que 169 kg tous pleins faits et s'emmène facilement en ville comme sur route. Aucun aspect pratique, mais le réservoir de 14 l et une conso moyenne de 4,7 l autorisent une autonomie de 300 km.321 cm³, 4 temps, 4 soupapes, refroidissement liquide, double arbre à cames en tête : le bicylindre en ligne de la R3, calé à 180 °, a été développé pour sa disponibilité à bas et moyen régime en plus de sa faveur à monter jusqu'au rupteur à 13000 tr/min. Sa puissance et son couple maxi de 30,9 kW (42 ch) à 10750 tr/min et de 29,6 Nm à 9000 tr/min sont au top dans la catégorie.

10 000 tours

L'agrément sur la première moitié du compte-tours est réel, une belle envolée entre 7000 et 10000, pour monter sans rechigner ensuite jusqu'au rupteur. La boîte est douce, bien étagée, et l'embrayage souple à souhait. Le 6è rapport permet d'atteindre 185 km/h, sur circuit bien sûr, tandis que l'on est bien protégé par la bulle et le carénage pour cruiser à 130 km/h. En ville, ce bi fait preuve d'une belle souplesse, et l'accélérateur se montre particulièrement dosable, favorisant une conduite coulée.

Cadre rigide

Pour le soutenir, cadre acier type Diamant et partie cycle adoptent le même parti pris : sportivité certes, mais compensée par la recherche du confort et de la polyvalence. L'empattement court et l'angle de chasse de 25° assurent la vivacité, tandis qu'un bras oscillant long garantit la stabilité et participe à la rigidité du châssis. La répartition des masses avant-arrière à 50/50 concourt à parfaire cette homogénéité, qui se traduit par un comportement équilibré, plus prévenant qu'incisif, accessible aux débutants et suffisamment rigoureux pour les plus aguerris. La fourche standard de 41 mm de diamètre et le mono-amortisseur privilégient le confort et les transferts de masse peuvent parfois nuire à la précision.

Frein léger

Equipé de série de l'ABS, le freinage se contente d'un simple disque 2 pistons au mordant peu prononcé à l'avant : la puissance est très progressive et la course au levier importante avant d'obtenir l'efficacité recherchée, toutefois suffisante.

Pour convaincre le grand public, elle peut compter sur sa polyvalence. Agréable et racée, elle procure un plaisir qui ne s'arrête pas au nombre de ses cm3, et jouera aussi bien le petit cheval quotidien que la machine à piloter le week end, à condition d'y mettre le prix.

Avis de la rédaction sur Yamaha YZF-R3
16.8/20
Modèle pertinent dans la gamme Yamaha et performant pour ce segment, la R3 justifie d'autant plus son arrivée sur le marché qu'elle s'inscrit d'emblée comme compétitrice. Pour convaincre le grand public, elle peut compter sur sa polyvalence, bienvenue étant donné la désaffection pour les sportives radicales. Agréable et racée, elle procure un plaisir qui ne s'arrête pas au nombre de ses cm3, et jouera aussi bien le petit cheval quotidien que la machine à piloter le week-end. SI l'on accepte de débourser une somme assez rondelette : 5 499 €, c'est le tarif de plusieurs modèles 600 cm3 neufs sur le marché actuel...
PolyvalenceCaractère moteurChâssis rigoureuxLook de RFacilitéConfort
Frein avant peu mordantSuspensions souples (usage sport)Prix
Les chiffresPrix5 499 €Puissance30,9 kW à 10750 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur20/20Chassis16/20Look20/20Prix12/20Equipements16/20

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU