Kymco Visar
Essai
14 avril 2018
Yamaha MT-07 2018
Essai
07 avril 2018
Kawasaki Ninja H2 SX SE
Essai
24 mars 2018
SWM Superdual T
Essai
17 mars 2018
Sym Jet 14 125 LC
Essai
10 mars 2018
Royal Enfield Himalayan
Essai
24 février 2018
Orcal NK01
Essai
17 février 2018
Yamaha X-Max 400  ABS-TCS 2018
Essai
03 février 2018
SWM Gran Turismo 440 2018
Essai
27 janvier 2018
Kawasaki Z900 RS
Essai
20 janvier 2018

Yamaha Xmax 300

Yamaha Xmax 300

Les photos de l'essai
Yamaha Xmax 300
20

publié le 17 juin

Yamaha ne renouvellera pas son XMAX 250. Le constructeur japonais a préféré le remplacer par un XMAX 300. Essai. 

Après 12 ans de bons et loyaux services et malgré une hausse des ventes de 40 % en 4 ans, le XMAX 250 tire sa révérence. Plutôt que de lui offrir une version Euro4, Yamaha l'a complètement repensé et doté d'un nouveau bloc moteur. Voici venu le temps du XMAX 300.

Plus beau que le TMAX ?

Esthétiquement, le nouveau XMAX passe un cap en matière de légèreté et de sportivité. Que ce soit la face avant avec son regard full led surligné d'un feu de jour lui aussi à led ou la partie arrière avec son feu très travaillé qui, là encore, fait entièrement appel à des led, tout respire la sportivité. Impossible de manquer la présence d'un boomerang très inspiré du TMAX, comme son nouveau cadre. On notera aussi l'allégement visuel du carénage sous la selle qui expose plus son moteur, un monocylindre de 292 cm3 qui développe 28ch et 29 Nm de couple, surtout côté échappement. Un échappement nettement plus haut qui masque plus le bras oscillant mais qui s'intègre mieux à l'ensemble.

Des aspects pratiques

L'ergonomie est assez parfaite. Il y a bien la largeur du tunnel central qui pourrait pénaliser les plus petits mais par rapport au TMAX, ce n'est rien. On y trouve notamment la trappe à essence. Un trappe à essence que l'on ouvre depuis le nouveau contacteur puisque le XMAX 300 dispose d'une smart key, pas toujours simple à utiliser. Ce que je remarque c'est plutôt la qualité de la protection. Que ce soit le pare-brise ou le tablier, on se sent à l'abri. Et puis la position de conduite est très agréable. Dos droit, main écartées. La selle est confortable et on a beaucoup de latitude au niveau des pieds. Il est aussi pourvu de deux vides-poches. Celui de gauche abrite une prise 12V de série. De quoi envisager de sortir de la ville. 

Plus de sécurité

Preuve supplémentaire que Yamaha souhaite faire entrer son XMAX 300 dans une nouvelle ère, il dispose d'un traction control déconnectable depuis le guidon, côté droit. On vérifie son état sur le bel écran LCD monochrome qui trône entre les deux compteurs à aiguille du tableau de bord très automobile dans l'âme. On sent tout de suite qui est visé par ce scooter. Les commuters qui cherchent à échapper au bouchon. Cela explique certainement pourquoi le XMAX 300 dispose de 7% de plus de capacité de chargement sous la selle. Le coffre passe maintenant à 45 litres. Nous avons parcouru quelques kilomètres dans Florence, l'occasion de découvrir son hyper maniabilité en ville et la capacité de ce nouveau bloc moteur à partir fort aux feux rouges. C'était aussi l'occasion de juger du traction control qui se déclenche vraiment trop facilement sur le sec dès qu'il y a la moindre aspérité. Ca donne vraiment envie de ne le garder que lorsqu'il pleut.

Des qualités dynamiques indéniables

Nous sommes assez rapidement sorti du centre-ville pour rouler sur ces départementale parfois bien virevoltantes après quelques kilomètres d'autoroute. L'occasion de remarquer deux choses : la consommation moyenne qui s'établit à 4,6 l et la très bonne stabilité de ce XMAX 300 entre 120 et 130 km/h. Même si le frein avant parait un peu léger. Le freinage ABS du XMAX 300 est couplé à la poignée droite. Pour autant, il ne dispose toujours que d'un simple disque de 267 mm mordu par un étrier 2 pistons à l'avant et d'un simple disque de 245 mm mordu par un étrier 2 pistons à l'arrière. Il ne freine pas comme son grand frère, mais globalement le XMAX 300 est tout de même très efficace sur départementales. Déjà d'un point de vue moteur, c'est là, entre 50 et 90 qu'il est le plus fun et puis quelle efficacité ce train avant. La fourche, qui se durcit pas mal quand on attaque est hyper rassurante. Les Dunlop Roadsmart grippent fort sur un bitume sec et on passe d'un angle sur l'autre hyper facilement. Dommage que les amortisseurs soient un peu à la peine dès que la chaussée se dégrade. On perd en adhérence, du coup le traction control se déclenche,  ce qui n'est pas très agréable et pas forcément justifié. On est obligé de ralentir pour éviter les coupures de puissance.

Le X-MAX 300 s'adresse à ceux qui veulent sortir de la ville beaucoup plus confortablement qu'en 125 sans avoir à débourser plus de 6.000 euros puisque Yamaha en réclame 5.899 €. S'il est plus sportif que la plupart de ces concurrents, il n'y a aucun risque de cannibalisation avec le TMAX. En revanche, il pousse clairement le XMAX 400 vers la sortie. 

Avis de la rédaction sur Yamaha Xmax 300
16.8/20
Je me dois de modérer quelque peu mon propos car on a encore une fois mené cet engin à ses limites, de quoi peut-être expliquer une consommation moyenne établie à 4,6 litres/100 km. En usage normal, il y a peu de chance qu'on lui trouve de gros défauts. On sera plutôt tenté de penser que c'est le meilleur de sa catégorie. Mais le TMAX peut quand même dormir sur ses deux oreilles. Même s'il se monnaye pratiquement deux fois plus cher en version normale (ni SX, ni DX) sachant que les XMAX-Evolis 300 seront proposés à 5.899 € dès la fin du mois d'avril. Ceci explique cela d'ailleurs : on ne peut pas demander à un scooter vendu à moins de 6000 € de rivaliser avec un modèle à minimum 11.499 €. En revanche, au sortir de cet essai du XMAX 300, on ne peut qu'acquérir une certitude : il est temps de revoir la copie du XMAX 400.
Design hyper agressifErgonomie modulableMoteur efficaceFull led
Traction control et ABS trop intrusifsUn seul disque à l'avantAmortissement perfectible
Les chiffresPrix5 899 €Puissance20,6 kW à 7250 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur16/20Chassis16/20Look20/20Prix16/20Equipements16/20

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
4 commentaires - Yamaha Xmax 300
  • avatar
    lafolie -

    la moto est bien mais peut on éviter de nous coller de la musique de type gros boum boum qui est casse c---- au possible! d'avance merci

  • avatar
    francois17 -

    il est vraiment vilain .on attendez mieux de Mitsubishi il ressemble a un scoot made in china le moteur en mieux mais l esthétique bof .........ne pas confondre angulaire et agressif

    pas pour moi .........

    Mitsubishi et le proprio de yam kawa et suzuki reste honda qui vole seul

  • avatar
    ber830 -

    cher comme scooter pour un 300 ! Honda sh300 i 3 litres au /100 le Yamaha le double .. performance identique un pont au milieux hum! frein avant perfectible et finition inférieure au Honda .. non merci!

    avatar
    mtm -

    comme si les deux etaient comparables ...

    avatar
    ber830 -

    ils le sont ! sinon Yamaha n aurais jamais sortie un 400.. mais la il se sont planté trop cher tape cul esthétique douteux !

  • avatar
    Gabuzo06 -

    C'est seulement 1 000 €uros de plus qu'un HONDA Forza 125cc, mais ce qui est gênant
    c'est ce déclenchement du "traction control" (qu'on devrait pouvoir couper à la demande).

    avatar
    ber830 -

    Honda 125 forza 4949€ Yamaha 400 entre 7 200 € et 7 500 €. et vous dite 1000€ d écart ?