MagPower Avengers 125
Essai
14 mai 2022
Yamaha MT-10 Euro5 2022
Essai
07 mai 2022
Aprilia SR GT 125
Essai
30 avril 2022
Yamaha Tmax 560 Euro5 2022
Essai
16 avril 2022
Husqvarna Norden 901
Essai
09 avril 2022
Motron Vizion
Essai
02 avril 2022
Voge 500 AC
Essai
26 mars 2022
Kymco DTX 125
Essai
19 mars 2022
Pursang E-Track
Essai
05 mars 2022
BMW CE 04
Essai
26 février 2022
Suzuki GSX-S 1000 GT 2021
Essai
19 février 2022

Yamaha Tmax 560 Euro5 2022

Les photos de l'essai

, publié le 16 avril

La 8e génération du célèbre TMAX, 21 ans de carrière, est à l’essai. A Valencia en Espagne et sur les routes à virages de l’arrière pays, nous testons aujourd’hui ses nouvelles fonctionnalités. Vamos !

Gros changement esthétique pour ce millésime 2022, reconnaissable en façade avec cette redéfinition de la proue, voulue plus sportive et plus dynamique par les designers maison. On aime, ou pas..., toujours est-il que ce style tranche franchement avec celui du précédent modèle. Derrière moins de surprises, ci ce n'est l'évolution du feu leds en forme de T intégrant les clignotants, une réussite d'après nous, comme la forme des boomerangs latéraux et surtout le degré de finition de ce « cher » TMAX. Peinture de qualité sur notre modèle haut de gamme Tech MAX, assemblage irréprochable, nous apprécions également le poste de pilotage vraiment différent de l'ancien, avec moins de plastiques en la présence du nouveau guidon en aluminiuim. Le nouveau contacteur, les commodos (rétro-éclairés sur le TechMax) autant que la nouvelle selle présentent très bien. Un bel engin made in Japan...on ne s'attendait pas à moins compte tenu de son prix de vente. Le jaune en référence au premier modèle de 2001 est un clin d'oeil sympathique. Pour les autres coloris, la palette proposée fait plutôt dans les cinquante nuances de sombres... Les Bleus annoncent une position de conduite plus sportive, mais nous avons trouvé qu'elle restait sensiblement la même. Les changements sont en revanche plus notables au niveau des pieds, avec des marche-pieds plus vastes grâce à leur allongement vers l'arrière comme vers l'avant. Un dosseret réglable sur 3 postions fait son apparition.

Le même coeur, plein de bonheur !

Au guidon d'un TMAX la conduite est souvent...spéciale : rien de plus naturel rassurez-vous, la partie cycle est hyper saine et le moteur performant délivre tout son potentiel d'un simple tour de poignée. D'où le fait que beaucoup d'amateurs de deux-roues, effrayés par le maniement d'une boite mécanique, aient jeté leur dévolu sur cet engin. Quant aux motards expérimentés, ils le qualifient généralement de « pousse au crime » tant son mode d'emploi est naturel et les sensations qu'il délivre immédiates. Ce moteur accessible aux jeunes permis délivre une puissance de 35 kW (47,5 ch.). Performances inchangées, le TMAX pousse donc toujours autant dès qu'il accroche les 5000 tours. Ses reprises sont convaincantes jusqu'aux limites légales, sa vitesse maximale avoisine les 180 km/h et ses besoins en carburant s'élève à 5,4 l/100 km. On est toujours fans de l'ambiance mécanique typique, grâce au calage à 360° en particulier. Les watts sont transmis à la roue arrière part une large courroie externe. Du costaud ! Le système de freinage est toujours basé sur des disques de 267 mm à l'avant coiffés d'étriers radiaux 4 pistons. Ils offrent une très bonne puissance et de la facilité à l'heure de doser l'effort aux leviers. C'est un système qui s'accorde à merveille avec la qualité de la fourche et du châssis. Pas de déclenchement intempestif de l'assistance sur l'avant, elle est bien paramétrée et elle est également bien préservée par la qualité des nouveaux pneumatiques Bridgestone Battlax SC2.

Le TFT débarque ! 

De la nouveauté au niveau de l'instrumentation du TMAX, cela fait quelques temps que ses aficionados la réclame. Cette époque est maintenant révolue, puisqu'apparaît cette année une bien jolie dalle de 7 pouces dotée de la technologie TFT, avec de belles teintes distillées sur fond noir. « Trois salles, trois ambiances », le constructeur japonais propose trois thèmes différents pour organiser les informations présentées, avec sobriété et distinction rassurez-vous, l'ambiance Tokyo ce n'est pas le Macoumba ! Toutes les informations sont là, les usuelles ainsi que celles qui sont fournies par l'ODB. Dans la partie du bas on retrouve les différents réglages et l'accès au Menu, ainsi que les fonctions selle et poignées chauffantes de notre Tech MAX, sans oublier l'évolution du pare-brise électrique. Protégé par une casquette, on le voit très bien 80 % du temps. Les 20 % restants, lorsque la lumière basse venant de derrière tombe directement sur l'écran, on ne voit plus grand chose... Connectée bien entendu, elle propose la navigation avec l'App Garmin Motorize. À l'instar du nouveau contacteur Keyless, qui permet également d'activer l'ouverture de selle, les commodos sont de qualité. À main gauche apparait un nouveau « bâton de joie » (Joystick au pays de la jelly) destiné au pouce pour effectuer la navigation dans le Menu, pour sélectionner ou pour faire défiler les informations. Sa manipulation est très naturelle.

Le citadin sportif

Maxiscooter sportif, le TMAX 2022, comme son prédécesseur, est plus citadin que ses concurrents nippons. Car pour se dépatouiller de certaines situations compliquées aux heures de pointe, ses petites roues de 15 pouces, son équilibre et son poids contenu (218 kg TPF) sont très utiles. Et comme il tourne très court, on se faufile avec aisance. Gare aux rétroviseurs toutefois : cela n'a pas changé, il sont disposés sur le capotage plutôt que sur le guidon. Ce qui est mieux pour la rétrovision bien entendu, ils prennent ici plus de largeur, mais moins bien à l'heure de remonter les files, d'autant plus qu'ils sont placés assez bas. Nous avons vraiment apprécié l'antipatinage dans la cité de Valencia, dont les marquages au sol sont hyper glissants. On attaque la route avec sérénité et tranquilité, en profitant du côté GT du maxiscooter sportif, prévenant sur les bosses et bon protecteur... Cinq minutes pas plus ! Un coup d'accélérateur à la poignée électronique APSG et l'on oublie toute convention, ne pensant qu'à faire grogner le TMAX dans une accélération façon catapulte. Oui il y'a plus démonstratif sur le segment depuis que Honda à placé ses jalons sur l'orbite 750 cm3, mais à l'heure d'enchainer un série de petits virages serrés le TMAX montre toute la pertinence du concept copié depuis des paquets d'années. Prise de frein musclée, maintien en ligne, inscription en courbe, précision, dessin de la trajectoire, maintien de cap puis ré-accélération : il offre d'excellentes sensations de conduite. Du pilotage même ! Car il est d'une très bonne agilité, faisant même preuve de vivacité dans les changements rapides. Nous en avons abusé sur cette présentation, mais soulignons toutefois que sa garde au sol demeure perfectible.

Avis de la rédaction sur Yamaha Tmax 560 Euro5 2022
13.6/20
Il est des choses, des objets, qui traversent les décennies sans prendre une ride, toujours en phase avec leur époque et les évolutions. On les croit intemporelles, car elles s’imprègnent de l’ère du temps, à l’instar du Yamaha TMAX qui règne en maitre sur la catégorie qu’il a lui-même créé en 2001. Car si à la base il bouleversait les codes, « look de scooter, pilotage de moto », Yamaha est parvenu à le faire progresser au fil des années et pour cette dernière version, la 8e, c’est du côté du look et des équipements qu’il se bonifie. Non, ce model 2022 n’est donc pas une révolution, c’est une évolution remarquée. Qui vaut le coup si vous êtes sensibles à ces nouvelles lignes, mais pas vraiment le coût à l’annonce de son tarif : 12 699 € le modèle standard, 14799 € pour le Techmax, un sacré investissement ! Les Honda Forza 750 (11649 €) et X-ADV 750 (12 299 €) plus abordables ont donc leur carte à jouer, mais il y a encore meilleur marché chez les compétiteurs taïwanais. Chez Kymco, avec l’AK550 ou chez Sym, avec la Maxsym 508TL. Maintenant, malgré son tarif élitiste le King résiste à la concurrence depuis deux décennies. Si ce n’est, peut-être, pour sa nouvelle identité - elle pourrait ne pas plaire ! - nous ne voyons pas pourquoi cela changera en 2022 !
Caractère TMAXPartie cycleMoteurInstrumentationNavigation menu & JoystickFreinage
Look ?Attention aux reflets sur l’instru !Prix…
Les chiffresPrix12 699 €Puissance35 kW à 7500 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur16/20Chassis20/20Look12/20Prix4/20Equipements16/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.