Harley-Davidson Low Rider S 114
Essai
09 novembre 2019
KTM 790 Adventure
Essai
04 novembre 2019
CFMoto MT 650
Essai
26 octobre 2019
Bmw C 400 GT
Essai
12 octobre 2019
Indian FTR 1200
Essai
05 octobre 2019
Mondial Pagani 125
Essai
28 septembre 2019
Benelli 502 C
Essai
21 septembre 2019
Harley-Davidson Livewire
Essai
07 septembre 2019
CFMoto UForce 1000 EPS 4x4
Essai
10 août 2019

Yamaha Ténéré 700

Les photos de l'essai

publié le 27 juillet

La patience a payé, la Yamaha Ténéré 700, un nom plein de promesses, arrive en concession en septembre. En attendant, nous l'avons essayé.

Des années maintenant qu'on l'attendait. On peut dire que Yamaha a faire durer le suspense. Mais les porteurs de ce projet l'ont souhaité sans concession. Le Ténéré 700 devait être avant tout une moto capable de rouler sur route entre deux longues sessions de offroad. Une aventurière en somme. Sans que son prix ne dépasse les 10.000 euros. Cette dernière volonté a été respectée. Pour le reste, Yamaha nous a convié a découvrir si la XTZ700 Ténéré est plus qu'un Tracer 700 en saharienne. 

Comme à la maison, ou presque

En la découvrant dans son environnement et non sur un stand, perdue au milieu d'un salon moto de la taille d'un arrondissement de Paris, elle prend tout son sens. Une fois les roues posée sur un chemin, on perçoit ce que les designers ont voulu offrir au regard : une moto qui semble pouvoir prendre le départ d'un Rallye. Le dessin est net et invite à la balade en dehors des sentiers battus. Il évoque aussi une certaine simplicité, une accessibilité. Malgré mon 1,78 m, elle me demande de lever la patte bien haut quand même. Et une fois installé sur sa selle qui au plus bas est tout de même à 84 cm du sol, je n'ai que la pointe des pieds qui me permet de tenir en équilibre. Le moindre dévers et c'est plus compliqué. Les moins d'1,70 m pourraient être tenté d'opter pour la selle basse (voire le kit de surbaissement) s'ils ne sont pas du genre à vouloir faire avec. Une fois lancé on découvre plusieurs choses, à commencer par la position de conduite. Comme sur tout bon trail qui se respecte, on a le dos droit et les bras bien écartés. Les mains sont placées haut grâce à une tête de pontet bien réhaussée. La selle ne semble pas très confortable de prime abord. Elle est étroite et assez rigide. Pourtant, après avoir parcouru plus de 350 km dont 200 en offroad mais souvent dans des chemins bien roulants qui permettait de rester assis, pas de douleur particulière. Il faut dire que l'amortissement a fait l'objet de beaucoup d'attention pour être aussi efficace sur route qu'hors bitume. La bulle est étroite mais protège bien le buste. En revanche, la tête reste soumise à quelques remous. Les pares-mains, eux, remplissent parfaitement leur rôle. Plus étonnant, la forme du réservoir, qui n'est pas des plus large, permet de dévier très correctement le vent des genoux. Tout cela fait qu'on s'imagine assez bien tailler la route avec cette nouvelle Ténéré. Simple, efficace, sans fioriture : un écran LCD réunit les infos essentielles : vitesse, compte-tours, jauge à essence et trip. Le reste, une fois dans la pampa, qui s'en soucie franchement ! Le bouton ABS est situé en bas à droite de l'instrumentation typée Rallye et les comodos sont eux aussi simples et fonctionnels. Le clignotant était un peu dur à désengager mais on va mettre ça sur la jeunesse du matériel : au bout de 500 km, c'était moins vrai.

Moteur et partie cycle taillés pour la polyvalence

Sur le papier, le moteur de la Ténéré, c'est du connu mais Yamaha l'a modifié pour mieux coller à la philosophie trail, en retravaillant l'admission d'air et l'injection notamment. Moins hargneux que celui d'une MT-07 sous la barre des 3000 tr.mn, c'est une vrai catapulte passé 5.000 Les ingénieurs ont travaillé à lui faire prendre ses tours plus vite et l'allonge est surprenante. Résultat, on ne se fait pas surprendre à bas régime et on peut tirer dedans sans vergogne. Pour le off-road, ça sent bon. Rendons hommage à l'ingénieur japonais qui malheureusement ne saura jamais à quel point son travail sur l'ABS à payé. Malgré un attaque volontairement peu franche du frein avant (vous allez comprendre pourquoi dans une seconde) les deux étriers Brembo choisis en parti pour leur compacité sont puissants. L'arrière, quant à lui, ne déclenche l'ABS que si l'on enfonce trop fort la pédale (un peu haute et rétractable, comme le sélecteur, TT oblige). En terme d'assistances, Yamaha a fait simple et c'est tant mieux : il n'y a qu'un ABS déconnectable à l'horizon. Et attention, totalement déconnectable. Une fois que vous avez appuyé sur le bouton, c'est l'arrière mais aussi l'avant qui sont désactivé. Dommage qu'on ne soit pas en mesure de le réactiver en roulant une fois revenu sur le bitume.

Une fois en selle, elle ne déçoit pas

On n'a pas eu beaucoup le loisir de rouler en ville avec cette moto. Et tant mieux ! Mais pas la peine d'être devin pour imaginer que sa facilité de prise en main et sa maniabilité vont la rendre aussi facile à vivre que la largeur de son guidon (équipé de pares-mains qui plus est) rendra les évolutions en interfiles plus compliquées. Côté moteur en revanche, vu sa souplesse, nul doute que ça devrait bien se passer. Sur route, ça va de la balade pépère à la grosse arsouille en fonction du nombre, du rayon et de la longueur des virages. On profite de sa protection autant que de son agilité et son moteur n'en finit pas de surprendre. Il est aussi docile que sportif si l'on décide d'essorer la poignée d'accélérateur (à câble). Difficile d'imaginer pouvoir envoyer autant avec une moto équipé d'une fourche au débattement de 210 mm, une roue avant de 21 pouces et des pneus au profil mixte comme les Pirelli Scorpion Rallye STR qui la chaussent. Et le pire, c'est que même sous la pluie battante, dans des routes de montagne, on a finit par attaquer un peu quand même. S'ils finissent pas s'avouer vaincus, ils restent prévisibles et finalement plutôt rassurants. 

Prête à abandonner le bitume

La facilité de prise en main, et, pour un trail de ce gabarit, la légèreté (202 kilos TPF) de la Ténéré font disparaitre la moindre appréhension lorsqu'un chemin se présente. On y va sans sourciller et on a raison car elle semble avoir été conçu avant tout pour cela. On finit même par se dire que ce sont ces aptitudes routières qui ont de quoi surprendre tant la Ténéré est une moto amusante hors des sentiers battus. La douceur du moteur jusqu'à 4000 tr.mn et l'excellente connection entre la poignée et les papillons expliquent à elles seules l'absence de traction control. On dose les gaz avec un précision chirurgicale. Quant à déclencher une glisse, cela ne pose aucun problème non plus. Il suffit de faire rugir le CP2 au delà de 5000 tr.mn. En revanche, maitriser une bestiole de plus de 200 kilos sur un sol qui se dérobe sans ABS, ça demande de la technique et la Ténéré 700 ne fait pas exception à la règle. La moindre erreur de jugement se paie cache. Une entrée en courbe trop rapide et c'est le tout droit assuré si on est pas aguerri à la technique du offroad mais cette moto est de celle qui peuvent permettre s'apprendre. Mieux elle donne envie d'apprendre.

Avis de la rédaction sur Yamaha Ténéré 700
16/20
On a tous en tête les GS, Multistrada, 1290 Super Adventure et autres Tiger Explorer quand on se rêve en aventurier parcourant le monde à moto. Seulement voilà, 95% environ de ces machines ne verront jamais à quoi ressemble un grain de sable hormis celui que les innombrables zones de travaux laissent parfois s'échapper sur la chaussée. Et cela tient à une raison simple, les maxitrails ont remplacé les GT comme les SUV ont pris la place des berlines ou des monospaces, ce sont des avaleuses de bitume avant tout. Je ne dis pas qu'elles sont incapables de sortir du goudron mais is faut avoir une sacrée confiance en soi ou beaucoup de technique ou un portefeuille bien rempli voire les trois à la fois pour oser s'aventurer dans du offroad un peu technique avec une bécane à plus ou moins 20.000 euros bourrée d'assistances en tout genre. Il y a bien l'Africa Twin qui, malgré un poids, un gabarit et un tarifs tout de même conséquent, semblait prendre un chemin différent, du moins dans sa version à boite manuelle même si là encore, elle demande du niveau pour être menée correctement dans la Pampa - A tel point que je pensais que Honda lancerait rapidement une vrai trail midsize comme ceux qui ont fait et font parfois toujours la joie d'amateurs de motos capables de sortir des sentiers battus sans être minables sur route, et vice versa : la Pampa Twin en somme. Mais non, le premier à dégainer, c'est Yamaha, le constructeur de la moto qui m'a fait aimer les motos lors que j'étais ado, la XT500 : un vrai trail selon moi. Une moto sans fioriture, qu'on prend plaisir à rouler sur le bitume mais qui, à l'occasion ne rechigne pas à vous faire traverser la campagne par un beau chemin. Une moto capable de vous faire vivre une « aventure » au bout de votre rue. Et c'est le sentiment que j'ai eu en prenant le guidon de la Ténéré 700. Je me suis dit : sur le papier, tu peux trouver mieux pour rouler loin et longtemps mais peu te donneront autant envie de le faire. Surtout à moins de 10.000 euros puisque Yamaha la commercialise en France à partir de 9.699 €.
Moteur étonnantSonorité sympaPrise en mainFun factorLook
Amortissement perfectible sur les petites aspéritésABS non reconnectable en roulant
Les chiffresPrix9 699 €Puissance54 kW à 9000 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur16/20Chassis16/20Look20/20Prix16/20Equipements12/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.