Honda Forza 125 2019
Essai
22 septembre 2018
Yamaha Niken
Essai
15 septembre 2018
Keeway K-Light 125
Essai
08 septembre 2018
Bmw K 1600 Grand America
Essai
01 septembre 2018
Piaggio MP3 350
Essai
25 août 2018
Suzuki SV 650 X
Essai
18 août 2018
TGB Blade 1000 LT EPS Luxe
Essai
11 août 2018
Cyclone Z2 125
Essai
04 août 2018
Yamaha Tracer 900 GT 2018
Essai
28 juillet 2018
Kawasaki Z900 RS Café
Essai
14 juillet 2018
Benelli Leoncino
Essai
07 juillet 2018
Kymco Super 8 50 Euro4
Essai
30 juin 2018

Vespa Primavera 50 4T iGet 3V

Les photos de l'essai

publié le 28 avril

Digne héritière de la LX depuis 2014, la Vespa Primavera 50 passe à Euro4 pour 2018. Le look et l'équipement ne changent pas, alors que la partie mécanique reçoit le nouveau moteur 4T iGet à 3 soupapes qui inaugure l'injection électronique sur une Vespa 50.Positionnée au 9è rang du top 10 des ventes de scooters 50 cm3 en 2017 avec presque 2 000 immatriculations, la Primavera 50 est le seul scooter typé vintage classé parmi les meilleures ventes de petites cylindrées. Véritable icône dont la cible n'a pas d'âge, elle fait l'unanimité, et cela passe bien évidemment par son look indémodable, qu'elle partage avec sa grande sœur Primavera 125.

Un design légendaire conservé

La nouvelle Primavera Euro4 ne déroge pas à la règle et conserve l'intégralité de sa plastique, ou devrions-nous plutôt dire de son armature, puisque pour rappel les coques qui habillent son châssis auto-porteur sont en tôle d'acier. Avec son phare rond cerclé de chrome, sa sellerie marron taupe surpiquée et ses jantes 11 pouces au design simpliste, la Vespa Primavera 50 fait dans l'authenticité. L'assemblage parfait des plastiques ne laisse apercevoir aucune vis, et les chromes rutilants sont d'une grande qualité.

Les aspects pratiques

Parmi les aspects pratiques que propose cette Vespa Primavera, l'utilisateur peut apprécier la présence d'un coffre au volume de 16,6 l, capable de recevoir un petit intégral ou un jet à écran long. Savant mélange entre tradition et modernisme, la planche de bord affiche un compteur à aiguilles que complète un petit cadran numérique placé au centre. On peut y lire deux trips, une horloge, ainsi qu'une jauge de réservoir graduée. Les commandes d'appel de phare et de warning sont absentes, mais en même temps elles se sont rares chez les scooters 50 cm3. On note la présence d'une boîte à gants verrouillable, mais dépourvu de prise USB ou 12V, alors que 'ouverture de la selle n'est pas automatique comme sur la 125, mais déportée sur le côté gauche de la selle. Enfin, on regrette à la fois l'absence d'une béquille centrale...

Une prise en main facile !

Avec son assise qui culmine à 780 mm, son guidon haut et son tablier intérieur suffisamment creusé, la Primavera 50 iGet convient à la plupart des gabarits. La position de conduite est naturelle, et l'équipement se veut adapté à la conduite en duo grâce à une poignée de maintien ergonomique et des repose-pieds escamotables pratiques. Animée par le nouveau moteur Piaggio 4T iGet refroidi par air, la nouvelle Primavera 50 est la première Vespa de petite cylindrée à recevoir une alimentation par injection électronique. En revanche, pour concorder avec Euro 4, elle a dû perdre 0,4 kW par rapport à la Primavera 50 4T Euro2, pour une nouvelle puissance maxi de 2,4 kW (3,2 ch) contre 2,8 kW (3,8 ch) précédemment. En action, cette nouvelle Vespa 50 apparaît moins énergique que la précédente mouture, avec des démarrages moins vifs, et des reprises qui manquent de vigueur dans les bas régimes. Par la suite, l'accélération est bien linéaire et cette nouvelle conduite plus souple n'est pas désagréable. On remarque au passage que la mécanique est surprenante de silence, et précisons que les rejets polluants sont désormais largement diminués grâce à Euro4. Partagé entre un un disque avant de 200 mm avec son étrier à deux pistons opposés et un tambour de 140 mm à l'arrière, le freinage ne dispose pas de l'ABS ni du couplage. Progressif et offrant suffisamment de mordant sur chacune des roues, il est amplement suffisant pour ralentir et stopper la Primavera dans toutes les situations. À mi chemin entre souplesse et fermeté, les suspensions offrent un bon niveau d'amortissement, en revanche, la sellerie est un brun trop ferme. On remarque également que le nouveau train avant a renoncé au système ESS avec pivot, sans doute pour faire des économies car nous ne relevons pas de changement de comportement notable.

Plus sage, mais toujours ensorcelante !

Affichée au tarif de 3 149 euros, et 3 249 euros dans sa version Touring (porte-bagages et pare-brise haut), la Vespa Primavera 50 4T iGet a subi une légère augmentation de son tarif de 100 euros. Une hausse qui se justifie par le développement de sa nouvelle motorisation Euro4 qui abandonne le carburateur pour l'injection électronique. Un grand cap pour ce scooter 50 cm3 de légende qui passe brillamment à Euro4, bien qu'il lui manque encore quelques équipements modernes pour être à la page (éclairage à LED, prise 12V ou USB...). Mais qu'importe, la Vespa Primavera 50 peut s'en passer, car elle est inimitable !

Avis de la rédaction sur Vespa Primavera 50 4T iGet 3V
14.4/20
Affichée au tarif de 3 149 € et 3 249 € dans sa version Touring (porte-bagages et pare-brise haut), la nouvelle Vespa Primavera 50 4T iGet voit son tarif augmenter de 100 €. Une hausse qui se justifie par le développement de cette nouvelle motorisation qui abandonne le carburateur pour l'injection électronique. Un grand cap pour ce scooter 50 cm3 de légende qui passe Euro4 avec brio, même si l'on aurait apprécié qu'il en profite pour recevoir quelques équipements modernes comme un éclairage LED ou encore une prise USB. Mais qu'importe, la Vespa Primavera 50 peut se le permettre, car elle est inimitable !
Look intemporelAmortissement efficaceVolume du coffreMoteur silencieuxFinitions de qualité
Pas de béquille latéralePas d'éclairage LEDOuverture de selle déportée
Les chiffresPrix3 149 €Puissance2,4 kW à 7500 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur16/20Chassis16/20Look20/20Prix8/20Equipements12/20

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU