Bullit V-Bob 250
Essai
23 janvier 2021
Ducati Multistrada V4 S
Essai
16 janvier 2021
Silence S02 LS
Essai
09 janvier 2021
BMW R 18
Essai
26 décembre 2020
Mondial 125 Flat Track
Essai
19 décembre 2020
MV Agusta SuperVeloce 800
Essai
12 décembre 2020
Orcal V28
Essai
05 décembre 2020
Kawasaki Ninja 1000 SX
Essai
28 novembre 2020
Zontes 125 G Scrambler
Essai
21 novembre 2020
Zero Motorcycles SR/S
Essai
07 novembre 2020
KTM 890  Duke R
Essai
31 octobre 2020
Brixton Crossfire 500
Essai
24 octobre 2020

Triumph Street Triple 660 S 2020

Les photos de l'essai

publié le 10 octobre

Le marché des motos A2 (nouveaux permis, quelque soit l'âge d'obtention, et  jusqu'à ce qu'ils aient deux ans d'expérience) est vital pour les constructeurs. Triumph y répond déjà avec sa gamme de Bonneville et Scrambler 900, dont l'allure néo-rétro et le caractère bien bridé de leur bicylindre permet un accès facile à une machine stylée et valorisante. Néanmoins, ceux qui cherchent des sensations un peu plus épicées peuvent se diriger en pleine confiance vers la Street Triple 660 S, qui est, de l'avis de certains spécialistes, pas loin d'être l'une des meilleures motos pour qui cherche une machine sachant délivrer, en toute maîtrise, des sensations sportives. 

Présentation

C'est simple : elle est blanche à liserés rouge et noir. C'est comme cela que vous distinguez la Street Triple S 660 du reste de la gamme, composée des modèles R et RS en 765 cm3. L'allure générale est la même, avec la nouvelle signature visuelle et la plaque phare, tandis que la coque arrière a elle aussi été redessinée comme sur les autres versions. Bref, cette machine n'a rien d'une moto au rabais, même si elle ne dispose pas du sabot moteur des deux autres, ni du tableau de bord TFT, mais ça, c'est vraiment pas grave, car la modernité n'est pas toujours synonyme d'avancée : en effet, le dernier tableau de bord des versions haut de gamme est étonnament peu lisible et celui de la S, plus classique avec son compte-tours à aiguille, facile à appréhender. 

Technologie

Autre point différentiant : la S, bien évidemment, ne dispose pas des suspensions haut de gamme et des freins Brembo radiaux qui équipent les versions plus affûtées. C'est fort logique, et ce n'est pas un problème, car elle est posée sur des Pirelli Diablo Rosso III qui lui offrent un beau sentiment de sécurité. De fait, même si les suspensions sont plus standard, elles sont efficaces et bien accordées, ce qui est rarement le cas à ce niveau de gamme et de prix. Donc, côté châssis, à part peut-être un freinage qui manque de mordant pour les pilotes confirmés (mais qui est progressif et rassurant pour les débutants, après tout c'est la cible de cette moto), on est au top de la catégorie. Même chose côté moteur : le fameux trois cylindres en ligne qui a tant fait pour la réputation de Triumph est ici dans une version adoucie, à 47 / 95 chevaux une fois débridé. Il possède une large gamme de qualités : souple, vif, coupleux, mélodieux, assez puissant, déjà, pour se faire plaisir, c'est un moteur enchanteur. 

Comportement

Autre point fort de cette moto, face à d'autres roadsters qui pourraient séduire les jeunes permis : son poids contenu de 168 kilos à sec, son gabarit compact, sa position de conduite naturelle. En un mot, on se sent tout de suite à l'aise dessus, et à part une sélection de vitesse un brin rèche et un rayon de braquage qui pourrait être meilleur en ville, on ne lui trouve pas de vrai défaut. Au contraire : son comportement vif et joueur, son chassis équilibré, son moteur enchanteur font que le plaisir arrive dès que ça tourne. Voici une moto légère, qui offre le comportement précis d'engins plus affûtés, réactive. Avec elle on apprend la conduite toute en finesse : le moindre geste au guidon se traduit par une réaction. Si vous pouvez composer avec un confort un brin ferme (suspensions), voici la meilleure école pour apprendre à dompter des engins plus puissants au bout de deux ans de permis ! 

Avis de la rédaction sur Triumph Street Triple 660 S 2020
17.6/20
En 2018, la Street Triple S A2 valait 8700 € en rouge et 8875 € en noir : en 2020, la seule déclinaison au catalogue, cette version blanche à filets rouge et noir, s'offre à vous contre 8500 €. On en pensait beaucoup de bien à l'époque : c'est toujours le cas, d'autant que sa présentation a encore évolué pour être plus aguichante. La Street Triple fait le job dans tous les compartiments du jeu, n'est pas frustrante au quotidien et apporte un élément essentiel dans la formation d'un jeune motard : un poids réduit et un châssis précis et équilibré, quoi de mieux pour apprendre à conduire tout en finesse. Toutes ses concurrentes ne peuvent pas en dire autant. Et on termine avec le meilleur : le caractère du trois cylindres, son râle profond à bas régime, son couple généreux à chaque rotation de la poignée de gaz. La Street Triple S donne une belle leçon : une moto A2, ça peut être synonyme de plaisir. Un tel caractère moteur, ça se savoure : la Street, c'est la Moto2 des A2 !
Look moderniséMoteur 3 cylindres attachant et efficacePoids légerFacilité de conduitePlaisir de conduiteChâssis équilibréTarif en baisse
Confort un tantinet fermeRayon de braquage en ville
Les chiffresPrix8 500 €Puissance70 kW à 11250 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur16/20Chassis20/20Look20/20Prix16/20Equipements16/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.