Triumph Speed Twin 1200
Essai
20 avril 2019
Honda CB 650 R
Essai
13 avril 2019
MagPower Bombers 125
Essai
06 avril 2019
Bmw C 400 X
Essai
16 mars 2019
Masai Furious
Essai
09 mars 2019
Mondial Hps 300
Essai
02 mars 2019
Daelim XQ 125
Essai
26 février 2019
Honda CB300R
Essai
09 février 2019
CFMoto CForce 600 T3
Essai
02 février 2019
Tilgreen Tilmax
Essai
26 janvier 2019

Tilgreen Tilmax

Les photos de l'essai
Tilgreen Tilmax
20

publié le 26 janvier

Le marché du scooter électrique est amené à se développer : cependant, entre les scooters haut de gamme façon BMW C-Evolution et les petits "équivalents 50" d'origine chinoise, que l'on trouve surtout dans les flottes d'auto-partage, les offres accessibles à tous, disons en équivalence scooter 125 thermique, ne sont pas si nombreuses que cela. C'est toute la justesse du positionnement du Tilgreen TilMax, qui présente, du moins sur le papier, une équation alléchante : 6 390 € (avant les aides, bonus et réductions diverses qui peuvent se cumuler à 2400 € si l'on arrive à cocher toutes les cases, sans même parler de la carte grise gratuite), 110 kilomètres d'autonomie et de belles accélérations grâce à son moteur de 6000 W.

Tilgreen TilMax : une présentation assez moderne

Avec ses lignes effilées, ses feux à LEDs, ce TilMax est assez conforme aux canons modernes du genre. Certes, le niveau de présentation et de finition est (très) loin d'égaler l'excellence d'un Honda 125 Forza, par exemple, mais néanmoins, entre le coloris noir mat, la petite touche verte contrastée, les surpiqûres vertes sur la selle, les touches d'aluminium au niveau des repose-pieds, les commodos complets (avec poignées chauffantes et marche arrière), le tableau de bord digital assez complet, les feux à LEDs, il présente plutôt pas mal. De près, certes, quelques pièces font vraiment plastique et quelques ajustements mériteraient plus de soins, mais ça va quand même. Les petites roues de 13 pouces peuvent, aux yeux de certains, présenter une disproportion esthétique par rapport aux lignes générales, mais elles sont liées à une contrainte technique : le moteur électrique est en effet logé dans la roue arrière. 

Tilgreen TilMax : contact, et go ! 

L'avantage d'un scooter électrique, c'est sa grande facilité d'utilisation. Batteries chargées (cela ne prend que 4 heures sur secteur selon TilGreen, en fait, nous avons le sentiment que cela nécessite malgré tout un peu plus de temps en réalité), on met le contact et l'on ne se soucie plus jamais d'aller faire le plein d'essence. Ensuite, on découvre un monde fait de silence... ainsi que d'accélérations et de reprises vigoureuses. Qui doivent même inciter à une certaine méfiance sur une chaussée potentiellement glissante, car le TilMax ne possède pas de contrôle de traction et ses pneumatiques chinois n'offrent pas une adhérence particulièrement remarquable sur le mouillé. Afin de faciliter l'usage en toutes circonstances, le TilMax peut être réglé sur trois niveaux de puissance, avec des conséquences immédiates sur l'autonomie des batteries qui peuvent offrir, dans un monde idéal, jusque 110 kilomètres.

Tilgreen TilMax : de préférence pour l'hypercentre

Or, nous avons constaté lors de notre essai que le TilMax est particulièrement energivore sur les voies urbaines relativement rapides. C'est ainsi qu'un tour de périphérique parisien met en péril plus des deux-tiers des capacités de la batterie. Au bout de 44 kilomètres, on n'a pas vraiment envie de repartir pour un second tour. Comme beaucoup de véhicules électriques, le TilMax ne donnera que le meilleur de lui-même dans le cadre d'un usage urbain, avec une conduite fluide où l'on y va doucement sur les fortes accélérations. Ainsi, si dans le cas d'un usage mixte et en roulant de la même façon que nous l'aurions fait avec un scooter à moteur thermique, il n' a pas été possible de dépasser les 65 kilomètres d'autonomie. On fera mieux en appliquant des principes d'éco-conduite, tout en notant que TilGreen applique des mises à jours techniques régulières à son TilMax pour en optimiser l'efficience. Par contre, avant de craquer, assurez-vous que votre dos est compatible avec les amortisseurs arrière qui étaient, sur notre modèle d'essai, parmi ce qu'il nous a été donné de pire à essayer ! 

Avis de la rédaction sur Tilgreen Tilmax
14.4/20
Un scooter électrique "équivalent 125" constitue t'il une vraie menace au scooter thermique équivalent. Si vous ne faites pas que des trajets réguliers dans un univers hyper urbain, difficile d'être affirmatif. Néanmoins, sur le plan tarifaire et à condition de pouvoir cumuler toutes les aides, le TilGreen TilMax peut, dans une configuration optimale, se toucher à moins de 4000 €, ce qui est intéressant au vu de son équipement, de ses performances et de sa capacité d'accélération. Son design est aussi plus moderne que ses rares concurrents, parmi lesquels un Vectrix VX-1 (à 8050 €) ou encore un Eccity 125 à 7490 €. Par contre, dès que l'on est sur un axe de circulation un peu rapide, le rayon d'action n'est pas prêt d'être comparable à celui d'un engin thermique. Mais le TilMax attend tranquillement un jour (prochain ?), où les vignettes Crit'Air et autres délires écologiques finiront par bannir le scooter à soupapes de nos cités...
LookAccélérations et reprisesEquipementGrand coffre sous la selleLong câble pour la rechargeAgilitéLégèretéPrix avec toutes les remises fiscales
Amortisseurs arrière déplorablesAutonomie sur routeRecharge plus longue qu'annoncéNe prévient pas trop avant la panne sècheGrip des pneus sur le mouilléRéponse à la poignée un rien brutale en reprises
Les chiffresPrix6 390 €Puissance6 kW0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur12/20Chassis12/20Look16/20Prix16/20Equipements16/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.