Harley-Davidson FXDR 114
Essai
08 décembre 2018
Orcal Sirio
Essai
01 décembre 2018
Honda Monkey
Essai
24 novembre 2018
Triumph Street Triple 765 S
Essai
17 novembre 2018
Piaggio MP3 500 HPE Sport
Essai
10 novembre 2018
Bmw F 750 GS
Essai
03 novembre 2018
Kawasaki Ninja 400
Essai
20 octobre 2018
Lambretta V125 Special
Essai
13 octobre 2018
Ducati Scrambler 1100 Sport
Essai
06 octobre 2018
SWM Gran Turismo 440 2019
Essai
29 septembre 2018
Honda Forza 125 2019
Essai
22 septembre 2018
Yamaha Niken
Essai
15 septembre 2018
Keeway K-Light 125
Essai
08 septembre 2018

SWM Gran Turismo 440 2019

Les photos de l'essai

publié le 29 septembre

Bye bye réservoir anguleux et place maintenant à un accessoire aux bords arrondis, plus en phase avec la tendance ! C'est ainsi que l'on reconnait la nouvelle Gran Turismo 440, dernière évolution de l'atypique néo-rétro light signée SWM.

Synthèse du café racer Gran Milano et du scrambler Silver vase, la Gran Turismo 440 évolue cette année. Des changements visibles tout d'abord : au niveau de son réservoir, de son guidon, de sa selle et de ses nouvelles suspensions arrière qui la rehaussent sensiblement. Puis en interne également, car cette dernière Gran Turismo a bénéficié de nouveaux réglages moteurs et d'un nouveau boitier électronique. Et si son tarif augmente de quelques centaines d'euros, affichée aujourd'hui à 5 295 € elle demeure toujours aussi bien placée. Niveau look, nous sommes tombés sous le charme de ce nouveau réservoir oblong. Certes, il est maintenant plus commun que l'ancien aux formes alambiqués, néanmoins installé dans le prolongement de la selle matelassée, nous trouvons qu'il se marie mieux à la ligne générale d'inspiration vintage. La position de conduite reposante de la Gran Turismo est sa marque de fabrique. Le guidon sensiblement plus haut, alors qu'il conserve sa bonne largeur, conditionne une posture buste droit, un confort optimisé par le placement parfait des repose-pieds. La selle de qualité propose un moelleux conséquent et malgré la fermeté des ressorts arrière, on ressent une bonne capacité d'amortissement sur les petites irrégularité.

Un coeur rustique

D'inspiration Honda le monocyclindre à l'ancienne, refroidit par air et huile, n'est pas un foudre de guerre avec la trentaine de chevaux qui l'animent. Il présente même un caractère rustique, en adéquation avec l'esprit du modèle : cogneur à bas régime  et conférant moullte vibrations haut dans les tours. Il se conduit donc sur le couple, généreux par ailleurs entre 4 000 et 7 000 tr/min, avec une sonorité agréable. Nous lui trouvons plus de linéarité qu'auparavant et constatons de la baisse de ses besoins en carburant : 4,2 l/100 km sur notre modèle d'essai, de bon augure puisque la contenance du réservoir est passée de 22,5 à 16,5 litres. De quoi assurer quasiment 400 km d'autonomie. Dans le trafic, malgré la finesse générale il faut tout de même rester vigilant quant à l'encombrement et la hauteur du guidon, histoire de préserver les rétroviseurs des automobilistes. Il faut également anticiper les manoeuvres en raison d'un rayon de braquage un peu large. Mais pour le reste, la Gran Turismo se guide avec facilité en ville où elle brille pour son agilité et sa légèreté. Le « poum poum » du 440 s'avère même suffisamment sonore pour avertir les autres usagers.

Pour la balade, même dynamique

Très bien posée sur ses nouvelles suspensions plutôt haut de gamme pour le segment, cette petite moto se révèle extrêmement ludique à emmener sur le réseau secondaire. Certes, avec sa grande roue avant elle n'est pas d'une vivacité exemplaire, néanmoins nous louons sa progressivité dans les enchainements et sa rigueur sur l'angle. Elle est plutôt faite pour le balade, mais compte tenu du sérieux de sa partie cycle elle autorise une conduite dynamique, d'autant plus que sa garde au sol est très bonne. Sa limite : l'autoroute où sa tenue est perfectible et où son moteur plafonne à 145 km/h compteur, avec des vibrations prononcées qui incite à plutôt évoluer entre 110 et 120 km/h. Côté freinage, les deux disques assurent, ce qui mettra inévitablement les moins aguerris en confiance. D'autant plus que l'ABS à deux canaux veille à tous blocages intempestifs. On trouve de la progressivité à l'avant, toutefois pour obtenir tout le mordant il faut tirer fort sur le levier. A l'inverse, l'arrière est apparu un peu sensible. Les gommes Michelin Pilot Activ apporte entière satisfaction côté grip sur revêtements secs (nous ne les avons pas testées sur le mouillé). Avec leur profil arrondi elles optimisent également la fluidité dans les changements d'angle.

SWM Gran Turismo 440 2018-2019 : elle vaut le retour !

Malgré leur image très seventies qui colle à la tendance, les SWM sont encore méconnues du grand public, des jeunes permis A2 en particuliers, et cela est bien dommage ! Car à l'image de cette nouvelle Gran Turismo 440 optimisée cette année après un passage à Euro4 en 2017, si les performances peuvent apparaitre quelque peu en retrait sur le papier, on s'amuse franchement à son guidon. Moteur rustique mais sympa à faire ronronner, partie cycle sérieuse et rassurante, c'est une machine à caractère pour la moins attachante. Certes, il vaut mieux éviter les grands axes routiers avec cette néo-rétro, mais de toute façon ce n'est pas sur ces interminables rubans que l'on prend des sensations à moto. En outre, son rapport qualité /prix aussi mérite que l'on se penche sérieusement sur son cas !

Avis de la rédaction sur SWM Gran Turismo 440 2019
16/20
Malgré leur image très seventies qui colle à la tendance, les SWM sont encore méconnues du grand public, des jeunes permis A2 en particuliers, et cela est bien dommage ! Car à l'image de cette nouvelle Gran Turismo 440 optimisée cette année après un passage à Euro4 en 2017, si les performances peuvent apparaitre quelque peu en retrait sur le papier, on s'amuse franchement à son guidon. Moteur rustique mais sympa à faire ronronner, partie cycle sérieuse et rassurante, c'est une machine à caractère pour la moins attachante. Certes, il vaut mieux éviter les grands axes routiers avec cette néo-rétro, mais de toute façon ce n'est pas sur ces interminables rubans que l'on prend des sensations à moto. En outre, son rapport qualité /prix aussi mérite que l'on se penche sérieusement sur son cas !
StylePrise en mainsQualité des suspensionsSonoritéRapport qualité/prix/cylindrée
Perte de 6 litres dans le réservoirVibrationsAutoroutes
Les chiffresPrix5 295 €Puissance22 kW à 7000 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur16/20Chassis16/20Look20/20Prix16/20Equipements12/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.