Suzuki SV 650 X
Essai
18 août 2018
TGB Blade 1000 LT EPS Luxe
Essai
11 août 2018
Cyclone Z2 125
Essai
04 août 2018
Yamaha Tracer 900 GT 2018
Essai
28 juillet 2018
Kawasaki Z900 RS Café
Essai
14 juillet 2018
Benelli Leoncino
Essai
07 juillet 2018
Kymco Super 8 50 Euro4
Essai
30 juin 2018
Honda CB1000R 2018
Essai
23 juin 2018
Masai Grey Stone 125
Essai
16 juin 2018
CFMoto CForce 850
Essai
09 juin 2018
Husqvarna Svartpilen 401
Essai
02 juin 2018
Kymco X-Town 300
Essai
26 mai 2018

SWM Gran Turismo 440 2018

Les photos de l'essai

publié le 27 janvier

Cette Gran Turismo est une synthèse des deux premières motos Vintage de SWM avec une position de conduite plus adaptée que les semi-bracelet de la Gran Milano et le grand guidon et les pneus crampons de la Silver Vase. La position est différente ce qui permet aussi aux genoux de parfaitement se placer dans les évidements du réservoir. La selle se montre confortable et pas très haute à 810 mm. Et l'on peut donc mettre le pied à terre, que l'on soit petit ou grand. 

Verte et mat

La Grand Turismo joue le noir mat pour le ,cadre et tous les équipements; seul le beau vert anglais du réservoir rehausse le coloris 2018. Cette dispose dispose d'un double échappement en inox qui sort à mi-hauteur émettant une sonorité assez soutenue, à la fois rauque et mélodieuse. Le monocylindre 445 cm3 à culasse 4 soupapes avec injection Athena, refroidit par air/huile ne développe que 22 kW (30 chevaux) mais avec un couple généreux de 36 Nm à 5500 tr/min.

Ce moteur se montre réjouissant entre 4 à 6000 tr/min. En dessous de 3000 ça cogne et au dessus de 7000, ça vibre un peu trop; mais entre les deux c'est rien que du bonheur ! A 90 km/h, le moteur tourne à 4750 tr/mn en 5e.

La boite est parfaitement étagée et ses progrès sont appréciables. Plus douce et sans faux point mort, on peut passer les rapports sans débrayer.

Terrain de jeu : la route sinueuse

On apprécie les accélérations consistantes même si la vitesse de pointe plafonne à 140 km/h à 7600 tr/mn, un bon 130 km/h GPS. Pas faite pour l'autoroute, mais pour les longs trajets car avec une consommation de moins de 5 litres/100 km, on n'est pas prêt de refaire le plein du réservoir de 22,5 litres.

Il dispose d'un bouchon quart de tour à clé, la même que pour le contact. L'instrumentation est simple avec compteur à aiguille à droite et compte-tours à gauche avec quelques voyants dont celui d'essence et intègre une petite fenêtre numérique avec les totalisateurs, total et partiel.

Le cadre simple berceau dédoublé reçoit un bras oscillant arrière avec deux amortisseurs réglables en pré-compression du ressort, mais aussi en hydraulique, chose rare sur ce segment. A l'avant, fourche hydraulique FastAce de ø 43 mm, offrant 125 mm de débattement dotée de soufflets de protection. Roues avant de 19 pouces et 17 pouces pour l'arrière avec de belles jantes rayonnées. Pneus à chambre donc... et Michelin Pilot Activ; de quoi rouler tranquille et libéré !

Un régal sur route

Ca tient bien par terre, c'est vif et agile. Un régal. Le rayon de braquage est pas génial, mais suffisant pour faire facilement demi-tour. Avec ses suspensions douces, on est vraiment bien installé... Pas de doute, c'est la plus confortable des 3 modèles Vintage SWM.

Le freinage évolue donc sur cette version Euro4 avec un ABS deux voies associé à un disque avant de 260 avec étrier double piston et arrière de 220 mm pincé par un étrier flottant simple piston. Le freinage est en cohérence avec les performance de la moto. On note juste un déclenchement trop facile de l'ABS arrière.

Tarif séduisant

Même sans une puissance démoniaque, on s'amuse à son guidon car les concepteurs ont privilégié les accélérations à la vitesse de pointe. C'est sain, ça bouge un peu du fait de suspensions plus souples, mais on se régale sans risquer la perte de points. C'est aussi une sympathique moto pour débuter avec son permis A2 en poche, guère plus chère qu'une basique et bien plus tendance !

Avis de la rédaction sur SWM Gran Turismo 440 2018
15.2/20
Même sans une puissance démoniaque, on s'amuse au guidon de la Gran Turismo car les concepteurs ont privilégié les accélérations plutôt que la vitesse de pointe. C'est sain, ça bouge un peu du fait de suspensions plus souples, mais on se régale sans risquer son permis. C'est aussi une sympathique moto pour débuter avec son permis A2 en poche, guère plus chère qu'une basique et bien plus tendance ! De plus, les tarifs des modèles Euro4 ont été revus à la baisse. Ainsi cette Gran Turismo s'affiche désormais sous les 5000 €, ce qui la rend plus compétitive, en plus de toutes ses qualités. Cela permettra à la marque de se faire connaître car si SWM est un acteur historique des années 70 dans le monde de l'enduro, la marque est inconnue pour de nombreux motards.
Style & FinitionConfortable et facileMoteur vifPolyvalence
Rétroviseurs petits et vibrantsVibrations haut régime
Les chiffresPrix4 990 €Puissance22 kW à 7000 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur16/20Chassis16/20Look16/20Prix16/20Equipements12/20

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU