Suzuki SV 650 Euro 5 2021
Essai
17 juillet 2021
Piaggio MP3 400 HPE
Essai
10 juillet 2021
Zontes 125 Urban
Essai
26 juin 2021
NIU MQi GT
Essai
12 juin 2021
Aprilia Tuono 660
Essai
05 juin 2021
Honda Forza 125 2021
Essai
29 mai 2021
BMW R 1250 RT 2021
Essai
22 mai 2021
Pink Mobility Fly
Essai
15 mai 2021
Sym Maxsym 400 Euro 5
Essai
08 mai 2021
Moto Guzzi V7 850
Essai
01 mai 2021
Suzuki V-Strom 1050
Essai
24 avril 2021
CFMOTO NK 400 Facelift
Essai
17 avril 2021

Suzuki V-Strom 1050

Les photos de l'essai

, publié le 24 avril

La Suzuki V-Strom 1050 XT est certainement l'un des trails A2 les plus sexy du marché. Sa gueule de canard inspirée par la mythique DR800 appelle les jeunes permis à l'aventure. Mais jusqu'où peut-elle les emmener ?

Suzuki joue la nostalgie avec cette V-Strom 1050 XT, disponible cette année pour les jeunes permis en version A2. Un bec de canard, des jantes à rayons, des pare-mains, des petits crashbars, un coloris "racing", il ne manque que le sabot moteur pour partir sur le rallye Dakar. Dans son ensemble la moto fait grande et en impose. Le réservoir de 20 litres est plutôt valorisant et avec elle, le motard débutant pourra ainsi compenser son petit permis moto.

Une moto pour rouler tout en confort

Côté ergonomie, nous sommes bien sur un trail avec un position décontractée, dos droit. La selle est confortable, ferme et mœlleuse à la fois, grâce à son épaisseur et sa composition en gel. La grande bulle est réglable manuellement (sans outils à l'arrêt, sur 5 cm). Pour l'accessibilité à la selle (réglable sur 2 positions), avec une hauteur de 850 mm pas besoin d'être un géant pour monter dessus mais les pieds auront du mal à reposer par terre. La planche de bord LCD est très jolie et tout en sobriété avec son fond noir. Si elle est bien placée et riche en informations (trip A/B, position du traction control et de l'ABS, vitesse engagée, consommation et autonomie restante), trop de ces informations sont écrites en petit. En revanche peu importe l'intensité de lumière, elle n'est jamais prise à défaut. La V-Strom est une moto confortable, faite pour tailler la route. La vie à bord est douce grâce à un ensemble bien suspendu. La fourche est réglable, sur chacun des tubes, à l'aide d'un petit tournevis plat pour modifier la détente, la compression et la précontrainte. De base elle conserve un très bon équilibre entre absorption des chocs et rigueur pour la tenue de route à vitesse soutenue. Côté moteur, le gros V-twin à 90° de 1037 cm3 n'est pas en souffrance avec son bridage A2 à 47,5 ch. Si la grosse allonge disparaît forcément, Suzuki a fait en sorte que tout se passe avant 5 000 tr/min. On obtient donc un moteur très complet, avec une bonne souplesse à bas régime, aux alentours des 1500 tr/min. Côté freinage, à l'avant les gros Tokico sont très efficaces, ils restent très progressifs et parfaitement dosables sans perdre de mordant. L'arrière est aussi efficace, comme il se doit pour un trail et permet d'affiner la conduite et d'asseoir la moto dans les virages. Côté pneumatiques, les Bridgestone Battlax adventure A41 m'ont convaincu. Ils offrent un très bon ressenti de la route et travaillent bien sous le poids de la moto.

Une électronique qui fait dans le sobre et l'efficace !

Un ABS (2 positions) qui fait bien son travail sans être invasif, un antipatinage réglable sur 3 positions et déconnectable, très efficace mais qui est un peu disproportionné avec  la puissance limitée de 47,5 ch. Il y a aussi les petites aides, plus gadget de confort que grosse électronique de pointe: le démarreur actif en une seule pression et l'aide au démarrage qui augmente tout doux le régime moteur quand on commence à lâcher l'embrayage. Ensuite la version XT propose des assistances électroniques que vous ne pourrez pas posséder en dehors de cette version. Il y a l'aide au démarrage en côte et surtout l'aide au freinage sur l'angle. Le cornering ABS va prendre en compte votre vitesse et votre degré d'inclinaison pour adapter le freinage. C'est rassurant ! 

Une moto facile en toutes circonstances

Cette V-Strom est étonnement facile à prendre en main, très intuitive grâce à son train avant réactif et sa roue de 19 pouces qui aide à bien placer la moto. L'ensemble est équilibré et le poids disparaît comme par magie dès les premiers hectomètres. La suspension rend le tout rassurant en évitant de secouer la moto dans tous les sens. On enchaîne les virages et les kilomètres sans fatiguer et sans se mettre en danger. La bonne protection et le gros bicylindre vous permettront de tailler la route aussi loin que vous le désirez. Et le régulateur de vitesse de la XT s'occupera de vos trajets sur autoroute. En off-road, elle pourra se dépatouiller de situations simples sur des petits chemins. Mais sa garde au sol limitée (165 mm) ainsi que son débattement (orienté route), son absence de sabot moteur, sa roue avant de 19 pouces (au lieu de 21), ses pneus mixtes plutôt typés route, et enfin son poids (247 kg), limiteront ses aptitudes. De toute façon c'est une routière qui rend hommage au passé « enduro » de Suzuki, rien de plus. Notons enfin que cette une bonne monture pour le duo. Aussi confortable pour le/la passager(-gère) que pour le/la pilote ! Suffisament d'espace sur la selle pour ne pas sentir la présence d'une personne derrière vous, le passager ne demande qu'à avoir un guidon tellement l'ergonomie est bonne ! Bref, surveillez votre invité(e) afin qu'il ou elle ne s'endorme pas sur la route...

Avis de la rédaction sur Suzuki V-Strom 1050
15.2/20
Oui, Suzuki nous offre un beau trail en version A2 : un bridage réussi, une moto valorisante et statutaire pour débuter. Si son look nous trompe sur ses capacités off road, c'est une excellente rouleuse pour faire de longs roadtrips avec un bon niveau de confort. Facile et attachante, elle ne posera de difficultés qu'une fois le pied au sol pour quelques manœuvres à la main. Son prix gardera à distance les jeunes conducteurs vingtenaires et désargentés. Mais ceux-ci préféreront de toute façon la rusticité d'un trail d'occasion (d'un vieux DR-Z !) pour tester leurs limites. Pour les autres, trentenaires et quarantenaires nostalgiques des canards du Paris-Dakar, ils sont partis pour la garder longtemps et manger du kilomètre bitumé tout en douceur.
Look valorisantConfortFacilité de prise en mainBridage réussi
Poids élevé à l'arrêtPrix importantPeu de caractère moteur
Les chiffresPrix12 999 €Puissance79 kW à 8500 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur16/20Chassis16/20Look16/20Prix12/20Equipements16/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.